Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Joël Le Bigot.
Audio fil du samedi 16 mars 2019

Assistance par ordinateur : les cinq niveaux d'autonomie de la voiture

Publié le

Une voiture grise au design futuriste.
Le prototype de la voiture entièrement autonome 360c de Volvo.   Photo : Volvo

Les ordinateurs à bord des voitures assistent de plus en plus les conducteurs, mais aucun véhicule routier n'est encore entièrement autonome chez les concessionnaires. Dans le domaine de l'automobile, l'autonomie des voitures est généralement divisée en cinq niveaux, selon ce que nous explique le chroniqueur automobile Gabriel Gélinas.

Les cinq niveaux d’autonomie des voitures

1 - Une voiture conduite seulement par un humain, donc sans assistance.
2 - Une voiture avec un régulateur de vitesse adaptatif, qui peut aider dans les courbes.
3 - Une voiture dont l’ordinateur de bord peut prendre le contrôle du volant dans des situations de conduite précises, comme sur une autoroute bien divisée par un terre-plein.
4 - Une voiture dont l’ordinateur de bord peut prendre le contrôle complet lorsqu’on le souhaite, mais où les commandes sont encore accessibles à un conducteur humain.
5 - Une voiture sans pédales ni commandes pour un humain, la conduite est uniquement assurée par l’ordinateur de bord.

Deux femmes sont assises dans une voiture autonome sur des banquettes qui se font face.
Deux femmes prennent un verre dans une voiture autonome imaginée par Volvo.   Photo : Volvo

Aujourd’hui, les ordinateurs de bord peuvent assister l’être humain lorsqu'il conduit une automobile. Il s’agit d’assistance avec des caméras, des senseurs et des avertissements, par exemple. On est encore loin de la voiture entièrement autonome, selon Gabriel Gélinas

Tous ces éléments [offerts actuellement sur le marché] sont conçus en fonction d’aider un conducteur qui pourrait être distrait. Ils sont là pour éviter les accidents. Par contre, il ne faut pas se fier seulement au système de conduite.

Gabriel Gélinas, chroniqueur automobile
Une illustration des capteurs d'une voiture.
Une voiture autonome. Photo : iStock

Gabriel Gélinas admet qu’il n’utilise jamais ces dispositifs. Il aime être en contrôle complet de la voiture lorsqu’il conduit. Il désactive donc toujours les systèmes d’assistance. Toutefois, de nombreuses personnes comptent sur ces systèmes pour les aider à bien maîtriser leur véhicule.

Une voiture Tesla gravement accidentée sur une autoroute.
Plusieurs accidents ont impliqué des voitures Tesla et leur système de conduite semi-autonome au fil des ans. Photo : Associated Press

Chargement en cours