•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Offrir des fleurs à la fête des Mères partout dans le monde

Samedi et rien d'autre

Avec Joël Le Bigot

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Offrir des fleurs à la fête des Mères partout dans le monde

Audio fil du samedi 12 mai 2018
Une femme assise par terre dans une cuisine avec un jeune garçon et un bouquet de fleurs dans les bras.

Offrir des fleurs à la fête des Mères, une tradition bien implantée

Photo : iStock / Evgeny Atamanenko

Si vous voulez offrir un cadeau à une maman française, soyez avisés que la fête des Mères y est célébrée le dernier dimanche de mai. Au Royaume-Uni, on célèbre plutôt la maternité trois semaines avant Pâques. Quoi qu'il en soit, partout dans le monde, la tradition est d'offrir des fleurs à celle qui nous a donné la vie. Explications du chroniqueur horticole Jean-Claude Vigor.

Les fleurs ont toujours été liées à la fête des Mères, célébration née aux États-Unis en 1914 à l’initiative d’une certaine Anna Jarvis, qui aimait passionnément les œillets blancs. Au Colorado, où sont produits les œillets en quantité industrielle, on avait déjà instauré la tradition d’offrir des œillets aux mamans.

En France, la coutume s’est implantée bien plus tard, vers 1950. Elle a également bien fait profiter les producteurs d’œillets, très nombreux à Nice et dans les environs.

« Attention : la Belgique ne fait jamais les choses comme les autres, et les habitants de la ville d’Anvers célèbrent la fête des Mères le 15 août, jour de l’Assomption », dit Jean-Claude Vigor.

Le mieux, selon notre chroniqueur, est évidemment d’offrir les fleurs de votre propre jardin. « Si vous faites pousser des tulipes ou des narcisses, vous pourrez fabriquer un très beau bouquet, précise-t-il. J’aime aussi offrir des cerisiers ou des pruniers. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi