•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samedi et rien d'autre

Avec Joël Le Bigot

Le samedi de 7 h à 11 h

Rattrapage du 17 oct. 2020 : La communication non verbale et la COVID-19, et la méconnaissance de l’Afrique

Rattrapage

  • La communication non verbale, entravée par le port du masque

    Les personnes malentendantes, qui ont besoin de lire sur les lèvres des gens, ont sonné l'alarme en ce qui a trait au port du masque. La communication non verbale est d'ailleurs utilisée abondamment par tous. Le chercheur en communication non verbale Pierrich Plusquellec, professeur à l'École de psychoéducation de l'Université de Montréal, déclare que les enfants qui ne savent pas encore parler et les animaux reconnaissent les gestes et les expressions faciales. « Le chien est tout à fait capable de lire les expressions faciales d'émotions de son maître », affirme-t-il en citant des résultats de recherche.

  • L’Afrique, ce continent méconnu qui s’affirme de plus en plus

    Dans sa chronique de la semaine dernière, Stéphane Garneau nous présentait l'univers de la télévision en Afrique, un sujet rarement abordé dans l'actualité nord-américaine. Selon plusieurs observateurs africains, il ne faut pas résumer l'Afrique à une histoire unique. Pour beaucoup de Nord-Américains, c'est comme si l'Afrique n'existait pas. Comment les Africains se définissent-ils? Y a-t-il une Afrique ou des Afriques? « On parle de l'un des plus grands continents en matière de superficie et l'un des plus peuplés », mentionne Alain Foka, journaliste à Radio France internationale (RFI) et documentariste, qui fait remarquer qu'on « a entretenu une image unique [...] de l'ensemble de ces Noirs qui vivent dans la forêt ou dans le Sahel et qui vont à la rivière puiser de l'eau ».

Vous aimerez aussi