•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samedi et rien d'autre

Samedi et rien d'autre

Avec Joël Le Bigot

Le samedi de 7 h à 11 h

Audio fil du samedi 1 juin 2019

Rattrapage

  • Histoire d'immigration réussie : une vie québécoise pour la famille bosniaque de Samra Grahic

    Fuyant la guerre en Bosnie, les parents de notre stagiaire Samra Grahic ont d'abord vécu en Allemagne, où elle est née. Forcés de rentrer en Bosnie en 1998, ils l'ont ensuite quittée à nouveau l'année suivante, laissant derrière eux un pays dévasté. Leur vie au Québec, en français à Granby, a permis aux parents de réaliser leur rêve d'offrir à leurs enfants de meilleures perspectives. Notre stagiaire nous raconte cette belle histoire.

  • Maternelle 4 ans : et si l'on observait l'exemple européen

    Vus de la France, les débats houleux sur le projet de maternelle 4 ans au Québec étonnent. Tous les pays européens envoient leurs enfants à la maternelle dès l'âge de 3 ou 4 ans depuis des décennies – à l'exception de l'Allemagne qui s'y est mise plus récemment. « Ce système public universel a de grands avantages, notamment parce qu'il réduit les inégalités », analyse le chroniqueur Christian Rioux.

  • Le barbecue n’est plus ce qu’il était… et c’est tant mieux

    Avec une panoplie d'accessoires et des appareils de plus en plus performants, on peut désormais faire cuire des œufs sur son barbecue, ou même des moules. Philippe Mollé fait le portrait d'une cuisine estivale en pleine évolution, et nous donne ses meilleurs trucs.

  • Montréal doit mieux encadrer son développement immobilier, selon Gérard Beaudet

    Le développement immobilier montréalais est en pleine effervescence alors que le ciel urbain se pare de plus en plus de nouveaux gratte-ciels. Fantasme ultime de la ville moderne, le gratte-ciel n'est pourtant pas toujours garant d'une vie urbaine harmonieuse, selon l'urbaniste Gérard Beaudet, qui aimerait voir Montréal poser une main plus ferme sur son développement immobilier, trop souvent laissé au secteur privé.

Vous aimerez aussi