Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie-Claude Luneau
Audio fil du lundi 26 novembre 2018

Boréalait, le seul lait produit et embouteillé en Abitibi-Témiscamingue

Publié le

Deux bouteilles de lait en verre avec le logo de l'entreprise Boréalait.
L'entreprise Boréalait utilise des bouteilles en verre pour embouteiller son lait.   Photo : Facebook : Boréalait - Et hop Studio - Communication visuelle

Vous êtes adeptes de produits régionaux? Vous essayez de réduire votre empreinte écologique? Boréalait, ce nouveau projet de laiterie situé à Saint-Félix-de-Dalquier, près d'Amos, pourrait attiser votre curiosité. Évelyne Rancourt et Benoit Larochelle travaillent depuis 2013 à une initiative laitière qui marque un précédent en Abitibi-Témiscamingue.

Un texte d'Angie Landry
D'après une entrevue d'Annie-Claude Luneau

Lorsqu’ils se sont connus, les producteurs ont dû apporter certains changements dans leur élevage. Ils ont ainsi opté pour un troupeau de vaches jersey, une race qui permet de produire du lait plus riche en gras, plus riche en protéines, explique Évelyne Rancourt.

C’est donc un lait qui se transforme mieux, ajoute-t-elle.

En tant qu’agronome, la production laitière tient énormément à cœur à Mme Rancourt.

En 2013, on a commencé l’idée de faire de la transformation. Au début on parlait de fromage, explique-t-elle.

Finalement on s’est dit : pourquoi ne pas faire du lait? On n’a pas de lait qui vient de l’Abitibi-Témiscamingue!

Évelyne Rancourt

Évidemment, il existe dans la région plusieurs producteurs laitiers qui vont pour leur part envoyer leur produit dans un camion-citerne destiné à être vendu au sein de diverses entreprises laitières.

Pour garder le lait dans la région, Évelyne Rancourt et son partenaire ont dû acquérir un permis d’usine laitière, au même titre que les entreprises La Vache à Maillotte, de La Sarre, ou la Fromagerie au Village, au Témiscamingue, qui produisent plusieurs gammes de fromages régionaux.

Ici, notre lait n’embarquera pas dans la citerne. Il ne se mélangera pas aux autres laits, puisqu’on embouteillera ici.

Évelyne Rancourt

Le lait va partir et aller de la laiterie à l’étable, puis à la fromagerie, où, à partir de là, on va l’embouteiller et le transformer, soutient Mme Rancourt.

Bouteilles en verre : un choix sensé

La démarche de Boréalait, soit d’embouteiller son produit dans des bouteilles de verre, suscite d'ailleurs un engouement qui va au-delà des attentes des entrepreneurs. Sur les réseaux sociaux, la présentation de la bouteille utilisée par l’entreprise a fait fureur.

« Je pense qu’il y a un engouement! Ça se fait ailleurs au Québec, mais ici en région, ça ne se faisait pas. Je pense, aussi, que la bouteille répond à un besoin réel », estime Évelyne Rancourt.

Il s’agit ainsi d’un engouement pour le produit, mais également pour le mouvement zéro déchet, qui profitera à Boréalait.

Il y aura d’ailleurs une consigne pour les clients qui rapporteront les bouteilles au lieu où ils en ont fait l’achat.

Un premier produit à venir

Comme Boréalait est une entreprise en démarrage, Évelyne Rancourt explique qu’un seul produit atterrira sur les tablettes lors du lancement.

C’est plus difficile de commencer avec une gamme complète de produits, concède-t-elle.

Le lait de l’entreprise, qui sera pasteurisé, ne sera toutefois pas homogénéisé. C’est-à-dire qu’une couche de crème sera apparente sur le dessus une fois le liquide versé dans un contenant.

C’est sûr qu’on le brasse et la crème et le lait vont se mélanger. C’est un lait qui est riche, il est plus goûteux qu’un lait dit standard, avec une couleur un peu plus dorée, soutient Mme Rancourt.

L'entreprise souhaite pouvoir également offrir de la crème, mais aussi, à l’inverse, un lait un peu plus écrémé (environ 2 ou 2,5 % de matière grasse).

Boréalait souhaite aussi offrir, en plus du lait, du yogourt ainsi que du fromage.

Chargement en cours