•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des aînés québécois de plus en plus endettés : la région n'y échappe pas

Région zéro 8

Avec Félix B. Desfossés

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Des aînés québécois de plus en plus endettés : la région n'y échappe pas

Audio fil du mercredi 9 mai 2018
Des mains tiennent un petit porte-monnaie vide.

Le mois de mars est le mois de la prévention de la fraude.

Photo : iStock

Le directeur de la Table de concertation des aînés de l'Abitibi-Témiscamingue, Jacques Lafrenière, constate que les aînés de la région sont, eux aussi, de plus en plus endettés.

Il réagissait ainsi à l'étude de l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS), publiée mercredi, qui affirmait que les aînés sont de plus en plus nombreux à être endettés et que tous n'ont pas les moyens de faire face à leurs obligations.

D'ailleurs, c'est chez les aînés qu'on a observé la croissance la plus importante du nombre de faillites l'an dernier, note l'étude. En cinq ans, le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans à faire faillite a bondi de 20 %.

« Certaines personnes qui ont eu des problèmes de santé, des problèmes de toutes sortes ont dû emprunter sur leur maison. [Et ça ce sont] ceux qui avaient des maisons, ceux qui n'en avaient pas ont été chercher des moyens qui existaient. La région a des revenus supérieurs qui faussent la moyenne un peu, les travailleurs des mines rehaussent les pensions de plusieurs, mais il y a des gens qui ont des pensions très faibles », explique Jacques Lafrenière.

Les résidences privées trop onéreuses?

Jacques Lafrenière souligne aussi que plusieurs aînés ne peuvent habiter dans bon nombre de résidences privées pour personnes âgées offertes dans la région.

Même ceux qui ont de bons fonds de pension ne peuvent y vivre longtemps, dit-il.

C'est pourquoi il demande au gouvernement du Québec d'agir.

« Surtout le problème de l'indexation dans la fonction publique. Dans le secteur privé, il va falloir qu'il y ait des mesures pour ceux qui n'ont pas de fond de pension. Réal Caouette, notre ancien député, on le traitait de tous les noms, mais c'était le premier qui disait qu'il fallait un salaire minimum, des revenus garantis pour tout le monde », souligne Jacques Lafrenière.

Un forum sur la maltraitance financière

La ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, indique que son gouvernement a beaucoup fait pour améliorer la situation des personnes âgées et qu'il compte continuer dans cette voie.

Elle mentionne qu'un forum sur la maltraitance financière sera organisé et qu'un plan sera soumis bientôt afin que les aînés habitent à domicile le plus longtemps possible.

Pour écouter l'entrevue complète, consultez l'audiofil.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi