Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Félix B. Desfossés animateur de Région zéro 8
Audio fil du lundi 12 mars 2018

Réforme en santé : au tour des cadres d’être « à bout de souffle »

Publié le

Salima Hamouche avec un dessin de cadre en détresse.
Salima Hamouche souligne l’importance pour les organisations de s’intéresser à la santé mentale de leurs cadres afin de mettre en place des programmes adéquats qui préviennent les problèmes de santé mentale pour les employés.   Photo : ACFAS

Les professionnels de la santé ne sont plus les seuls à être au bout du rouleau. Les cadres du milieu de la santé le sont aussi. On s'intéresse au phénomène avec François Villeneuve, professeur responsable du DESS en gestion des organisations de santé et des services sociaux à l'UQAT.

Selon lui, le fait que le système de santé soit géré par des médecins fait en sorte que la gestion elle-même n'est pas au centre des opérations.

Un homme pose pour la caméra.
François Villeneuve   Photo : UQAT

« J'ai un grand respect pour ces cadres intermédiaires, ce qu'on appelle les gestionnaires du réseau de la santé. Il faut que les gens comprennent bien; c'est l'équivalent du superviseur en usine ou du contremaître; ce sont les cadres de premier niveau », rappelle-t-il.

François Villeneuve souligne que ces cadres ont toujours été les piliers du système de santé, mais que lors des trois dernières grandes réformes, ces postes ont subi des coupes.

Pour entendre ses explications, consultez l'audiofil.

Chargement en cours