•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour sur les événements de la fin de semaine à la Mine Canadian Malartic

Région zéro 8

Avec Félix B. Desfossés

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Retour sur les événements de la fin de semaine à la Mine Canadian Malartic

Rattrapage du lundi 18 janvier 2021
Des tapis de sautage fabriqués à partir de pneus recyclés ont pris feu, ce qui explique l’épaisse fumée noire que les habitants de Malartic ont pu apercevoir.

Des tapis de sautage fabriqués à partir de pneus recyclés ont pris feu, ce qui explique l’épaisse fumée noire que les habitants de Malartic ont pu apercevoir.

Photo : Courtoisie

Pour la première fois depuis l'événement, la direction de la Mine Canadian Malartic est revenue sur l'incendie qui a fait rage pendant 24 heures cette fin de semaine.

Le feu s’est déclaré dans des matelas de sautage, confectionnés à partir de pneus pour amortir les détonations lors de dynamitage, peu après 11h.

Il faut comprendre que quand on fait des sautages dans la fosse Canadian Malartic, on évacue complètement la fosse. Donc les gens, après ça, vont faire des tests de gaz et quand nos gens sont redescendus dans la fosse pour faire nos tests de gaz, c’est là qu’ils ont aperçu les premières fumées, ensuite les pompiers ont été avisés, raconte Serge Blais, directeur général de Mine Canadian Malartic.

Les pompiers sont arrivés sur les lieux à 11h52 et moi j’ai été avisé à midi, donc les gens ont eu le bon réflexe. Il y a un incendie, on appelle les pompiers de Malartic. Les pompiers sont très compétents, placés de près. Les pompiers ont pris le lead ensuite au niveau du combat contre l’incendie, ajoute le directeur général.

L’épaisseur des matelas et l’impossibilité de les éteindre avec de l’eau ou de la mousse font partie des causes du délai de 24 heures nécessaire pour éteindre le feu.

Il a aussi fallu construire une rampe pour accéder au site de sautage, qui était d’environ 30 pieds en hauteur, ce qui a mobilisé du temps et des équipements.

Les pompiers et la mine ont travaillé en collaboration afin de trouver une solution. C’est finalement de la “moque”, de la roche déjà dynamitée présente au fond de la fosse, qui a été utilisée pour enterrer les matelas de sautage jusqu’à ce que le feu s’éteigne. Le site a ensuite été arrosé.

Malgré qu’un épais panache de fumée se dégageait de la mine, l’incendie ne représentait pas de danger pour les employés ou les résidents de Malartic.

Quand on fait des dynamitages, c’est dans notre règlement, dans notre décret, il faut absolument que les vents viennent de la ville vers nous. On n’aurait pas pu dynamiter cette journée-là si les vents avaient été vers la ville, explique Serge Blais. Donc il n’y a pas vraiment eu de fumées qui ont été au-dessus de la ville de Malartic, ça a toujours été vers le sud.

Serge Blais devant la mine Canadian Malartic l'hiver

Serge Blais, directeur général de la mine Canadian Malartic

Photo : Radio-Canada / Frank Desoer

Les quelque 20 résidences au sud de la fosse ont reçu la visite d’inspecteurs. Le nuage était quand même assez haut au-dessus de ces résidences-là, n’a pas touché terre, indique M. Blais. On a fait des tests pendant l’événement, durant la nuit, et au niveau [monoxyde de carbone, oxydes d’azote, dioxyde soufre], les lectures étaient vraiment à zéro, donc on est très contents de ça.

Une enquête en collaboration avec la CNESST se poursuit pour tenter de trouver la cause de l’incendie, qui était toujours inconnue au moment d’écrire ces lignes. Le résultat de l’enquête pourra également permettre à la mine de mieux planifier si un événement de la sorte se reproduit, selon Serge Blais.

Malgré que la minière n’ait pas souhaité s’adresser aux médias au cours de la fin de semaine, le directeur général estime que les communications avec la communauté ont été adéquates durant l’événement. Serge Blais souligne que la mine souhaitait avoir l’information exacte avant de la communiquer aux résidents de Malartic. Trois communiqués ont été publiés depuis le début de l’événement samedi avant-midi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi