•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Région zéro 8

Avec Félix B. Desfossés

En semaine de 15 h 30 à 18 h

280 nouveaux aides de service formés par le CFP Harricana

Rattrapage du mercredi 27 mai 2020
Une jeune femme noire ramène chez lui un homme âgé en fauteuil roulant.

Québec cherche à revaloriser le métier de préposé aux bénéficiaires.

Photo : Getty Images

Depuis le début de la crise sanitaire, les besoins en personnel se sont fait sentir de façon urgente dans le réseau de la santé, particulièrement une demande de préposés aux bénéficiaires. Le Centre de formation professionnelle (CFP) Harricana à Amos a formé 280 nouveaux aides de services en santé depuis le 15 avril grâce à une formation en ligne.

Ces personnes pourront répondre aux besoins urgents d’aide terrain du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT).

Le CISSS-AT a transmis, il y a quelques semaines, une demande à la Commission scolaire afin d'avoir du soutien pour former de nouveaux travailleurs, destinés à travailler dans les établissements de santé de la région. Les membres du personnel du secteur de la santé du CFP Harricana se sont alors rapidement mobilisés développer une plateforme web accessible sur ordinateur, tablette et téléphone cellulaire.

C’est des gens engagés pour enlever un peu de poids, de charge de travail sur les préposés et ça permet d’amener cette aide-là de façon très rapide, indique la directrice adjointe du CFP Harricana, Manon Périgny.

La formation en ligne, d’une durée de 4 heures, facilite l’intégration des nouvelles recrues en contexte de pandémie. Elle porte entre autres sur le lavage des mains, la prévention des infections, le port et l'enlèvement des équipements de protection et l’aide à l’alimentation.

Ce sont des gens qui n’ont pas de formation de professionnel de la santé qui vont prêter main-forte, donc ils doivent savoir comment ne pas propager le virus, indique Manon Périgny.

Pour écouter l'entrevue complète, cliquez sur l'audiofil.

Manon Périgny estime que le CFP Harricana a bien accompli son objectif, même s'il n'est pas habituel de faire des formations en ligne dans le milieu de la santé.

C’est de bon augure, on sent qu’on va être amené encore plus la formation en ligne dans l’avenir, croit-elle. Une équipe d'environ 10 enseignantes ont aidé à élaborer la formation.

Des besoins criants

Le manque de personnel se faisait déjà sentir avant la crise sanitaire. Manon Périgny indique que le CISSS-AT avait prévu avoir besoin de 160 nouveaux préposés aux bénéficiaires par an pour les cinq prochaines années.
On le voit depuis des années que les besoins sont là, par contre, on a de la misère à remplir nos groupes, rapporte-t-elle.

Cette année, un groupe de 15 élèves a débuté une formation de préposé aux bénéficiaires, alors qu'il y avait une capacité de 22 étudiants. Manon Périgny souligne qu'avant, on formait quatre groupes par année, dans quatre villes différentes : Amos, Macamic, Rouyn-Noranda et Amos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi