•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rêve du diable a des racines en région

Région zéro 8

Avec Félix B. Desfossés

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Le rêve du diable a des racines en région

Rattrapage du lundi 6 janvier 2020
La pochette du premier album du groupe Le rêve du Diable, avec le titre du groupe sous un dessin de quatre hommes qui jouent du violon, de la guitare et de l'harmonica dans la nature.

La pochette du premier album du groupe Le rêve du Diable.

Photo : Facebook/Le rêve du Diable

Un des fondateurs du groupe Le rêve du diable, et le seul membre qui a toujours fait partie de la formation musicale, Gervais Lessard, est originaire de Val-d'Or. Il raconte les origines du groupe et sa fondation.

Gervais Lessard est arrivé à Val-d'Or alors qu'il était encore un jeune enfant, en 1959.

Il se souvient qu'il admirait grandement Roger Lessard, le père de son cousin Michel Lessard.

Roger Lessard était probablement le plus grand chanteur que j'ai entendu dans ma vie, affirme Gervais Lessard. Roger Lessard chantait surtout des chansons traditionnelles et des chansons françaises.

Devenir musicien par accident

Plus tard, Gervais Lessard a déménagé à Québec, où il a fondé le groupe de musique Le rêve du diable.

Ça s'est fait un peu à mon insu. Ce n'était pas mon but, raconte-t-il.

Le père de Gervais lui a appris à jouer de la batterie après lui avoir appris qu'il serait le batteur dans son orchestre, et ce, moins d'une semaine avant le concert.

C'est comme apprendre à nager à son enfant en le pitchant dans l'eau, plaisante M. Lessard.

Pour en savoir plus sur l'histoire de la fondation du groupe, écoutez l'audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi