Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Félix B. Desfossés animateur de Région zéro 8
Audio fil du jeudi 31 octobre 2019

Une Témiscamienne fait sa marque sur la scène burlesque

Publié le

Une femme costumée dans le style pin up tient des livres et une pomme en équilibre sur sa tête.
Joanie Darveau   Photo : Frank Lam

Joanie Darveau, native du Témiscamingue, se démarque sur la scène internationale de la danse burlesque. Elle a notamment participé à des festivals burlesques à Montréal et Toronto, mais aussi à la Nouvelle-Orléans.

Le burlesque, c'est l'art de l'effeuillage et de la séduction, mais c'est aussi un mouvement que je dirais un peu féministe, qui me rejoint aussi dans la crowd LGBT. C'est la célébration du corps, des tabous, du sexe si on veut. Tout est fait avec humour, avec autodérision, explique celle qui est connue sous le nom d'artiste Fairy Floss.

En plus de son aspect rétro, l'art burlesque rejoint aussi la danse, le théâtre, le maquillage de scène, les costumes, des passions qui résonnent chez Joanie Darveau. C'est beaucoup de travail. On pense souvent que les performeuses burlesques arrivent sur scène et improvisent, mais c'est beaucoup plus que ça. Il y a la recherche de costumes qui peut être très longue. On prend vraiment le temps d'analyser nos chansons. Je fais autant de l'entraînement physique que du patin à roulettes, de la danse à tous les jours. J'aime ça toujours apprendre de nouvelles choses et mettre de nouvelles choses dans mon art, témoigne-t-elle.

Une femme costumée en animatrice de cirque de style pin up.
Joanie Darveau   Photo : Frank Lam

Le nom Fairy Floss n'est pas anodin; c'est le premier nom qui a été donné à la barbe à papa à l'époque. Fairy vient du mot fair, de la foire. C'est un peu pour ça que Fairy Floss a plein de talents. Elle peut faire des bulles géantes, des sculptures de ballon, du patin à roulettes. Mon personnage, c'est un personnage qui est assez naïf, comique, un peu réservé et timide, mais en même temps elle a un petit jardin secret particulier. J'aime beaucoup exploiter les fétiches, les tabous, toutes des choses dont on ne parle pas dans la vie de tous les jours, dit Joanie Darveau en parlant de son personnage de scène.

L'amour de Joanie Darveau pour cette époque remonte à sa jeunesse au Témiscamingue, alors que sa mère lui faisait écouter ses vinyles. Cette dernière était d'ailleurs couturière, sa grand-mère avait un magasin de tissus et a hérité de tous les patrons d'époque. J'ai toujours été fascinée par ces partons-là, la musique, confie l'artiste.

Fairy Floss monte sur scène ce 31 octobre, à Montréal, dans un événement organisé avec Blood Shot Bill, un artiste rockabilly bien connu des fans du FME.

Chargement en cours