Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Annie-Claude Luneau
Audio fil du mercredi 6 février 2019

Une nouvelle ligne de transport d’électricité de 150 km traversera la région

Publié le

On aperçoit un des pylônes de 69 kilovolts qui seront démantelés
Hydro-Québec veut aménager un ligne de transport d'électricité entre Lebel-sur-Quévillon et l'Abitibi-Ouest.   Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Hydro-Québec veut installer une nouvelle ligne de transport en Abitibi-Témiscamingue.

La ligne de 150 kilomètres partirait du poste de Lebel-sur-Quévillon pour se rendre en Abitibi-Ouest.

Sylviane Legault, conseillère en relations avec le milieu chez Hydro-Québec, a expliqué l'objectif du projet.

Ce qu'on observe depuis quelques années, c'est qu'il y a une croissance continue de la demande d'électricité en Abitibi-Témiscamingue. Selon différents paramètres socioéconomiques, comme les demandes de charge qu'on reçoit, les demandes de branchements pour de nouveaux développements domiciliaires, etc., on évalue que la demande va encore s'accroître, donc on veut se préparer à continuer à répondre à la demande en énergie de la région, affirme-t-elle.

Une carte indique un corridor passant à travers les MRC d'Abitibi et Abitibi-Ouest.
Le corridor où passerait le nouveau réseau de transport d'Hydro-Québec.   Photo : gracieuseté Hydro-Québec

Hydro-Québec a débuté un processus de consultation pour présenter les détails de son projet de ligne de transport.

On a rencontré les municipalités qui sont touchées par notre zone d'étude, les MRC, il y a différents organismes qui ont été informés aussi et on poursuit. En mars, on va rencontrer les citoyens des municipalités touchées et on est aussi en train de planifier une ou deux rencontres ouvertes à tout le monde, tous les organismes intéressés, tous les citoyens, où on va présenter le projet et on souhaite avoir des commentaires, recueillir des préoccupations, ajoute Mme Legault.

Chargement en cours