•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 100 ans&nbsp;:&nbsp;la première parution du journal <em>L’Abitibi</em>

Région zéro 8

Avec Félix B. Desfossés

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Il y a 100 ans : la première parution du journal L’Abitibi

Rattrapage du mercredi 22 janvier 2020
Une numérisation d'une première page de journal nommé L'Abitibi.

La Une du tout premier journal L'Abitibi, le 22 janvier 1920.

Photo : BAnQ Rouyn-Noranda

Il y a 100 ans jour pour jour paraissait la toute première édition du journal L'Abitibi, aujourd'hui disparu.

L’Abitibi est un journal catholique, nationaliste et libéral qui sort chaque semaine. Il est imprimé à Québec par L’Action sociale ltée, presse du journal L’Action catholique de 1920 à 1925, puis chez un imprimeur de Lévis.

Imaginez écrire les textes ici, les envoyer là-bas, faire imprimer le journal, ramener les copies dans la région… puis les distribuer dans la région et même jusqu’en Ontario.

Hector Authier est directeur, principal rédacteur et éditorialiste à l'époque.

Une numérisation d'une première page de journal nommé L'Abitibi.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Une du tout premier journal L'Abitibi, le 22 janvier 1920.

Photo : BAnQ Rouyn-Noranda

L’avocat est aussi fondateur d’Amos et agent des terres du gouvernement à partir de 1912.

En 1924, il devient député libéral d’Abitibi, il doit donc quitter son rôle au sein du journal, mais il conserve ses parts dans La Publicité Régionale ltée.

Après 120 numéros, en 1922, le journal L’Abitibi devient La Gazette du Nord.

On vise de nouveaux objectifs encore plus larges : le Témiscamingue, la Haute-Mauricie, Rouyn, Val-d’Or, le Nouvel Ontario... on le nomme « l’Organe par excellence des terres neuves ».

La Gazette du Nord devient L'Écho Abitibien en 1952. L'Écho Abitibien est maintenant Le Citoyen Val-d'Or - Amos.

Pour écouter la chronique de Félix B. Desfossés, cliquez sur l'audiofil.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi