•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'histoire épique des pirates, ces voleurs épris de liberté

Récit

Avec Serge Bouchard

L'histoire épique des pirates, ces voleurs épris de liberté

Audio fil du dimanche 28 juillet 2019
Un drapeau noir orné d’une tête de mort devant un ciel nuageux.

Le drapeau noir orné d’une tête de mort est un symbole traditionnel de la piraterie.

Photo : Shutterstock

« Ils ont des jambes de bois et des crochets pour remplacer une main coupée; ce furent les premiers champions des orthèses. » Serge Bouchard raconte avec humour et passion l'histoire des pirates, ces brigands qui sillonnent les mers pour piller les navires et les villages côtiers. Il retrace l'origine de cette pratique, des premiers voleurs à voguer sur la Méditerranée jusqu'aux pirates informatiques, en passant par les colonisateurs européens.

Pendant l’Antiquité, la mer Méditerranée était le paradis des pirates. Les Tyrrhéniens, les Étrusques, les Phéniciens et les Crétois ont été parmi les premiers peuples à maîtriser l’art de la navigation, ce qui leur a permis de transporter des biens et des marchandises par bateau. Ces navires ont rapidement été la cible de pirates.

Être pirate était aussi naturel qu’être chasseur ou cultivateur. Ce n’était condamnable que lorsque le pirate attaquait un bateau de sa propre nationalité.

Serge Bouchard

Tout a changé avec l’avènement de l’Empire romain, qui souhaitait éradiquer les pirates. Le général Pompée a notamment déployé 5000 galères et 120 000 personnes pour combattre ces bandits vers 78 avant Jésus-Christ.

Les pirates et la colonisation

« La plus grande piraterie de l’histoire de l’humanité a été faite par les Espagnols en Amérique centrale », soutient Serge Bouchard. Il décrit comment les colonisateurs espagnols et portugais ont pillé les richesses naturelles des Caraïbes et des peuples comme les Incas.

Ne voulant pas être en reste, les pirates et les corsaires hollandais, français et anglais ont à leur tour attaqué les cargaisons espagnoles et portugaises. « Le voleur volait d’autres voleurs, ce qui a créé une frénésie du vol. Ça s’appelle le développement économique de l’Europe », estime Serge Bouchard.

Certaines femmes ont été pirates à l’époque de la colonisation, mais elles devaient se déguiser en hommes pour être acceptées sur les navires. Les plus célèbres d'entre elles sont notamment Anne Bonny, Mary Read ou encore Ching Shih.

Illustration représentant les pirates Mary Read et Anne Bonny.

Les pirates Mary Read et Anne Bonny

Photo : Getty Images / Hulton Archive

Les pirates surfent sur le web

S’il existe encore aujourd’hui des pirates au sens traditionnel du terme, notamment en Somalie, les pirates informatiques font beaucoup plus souvent les manchettes. Ces derniers s’amusent d’ailleurs parfois à reprendre des symboles traditionnels de la piraterie, comme le drapeau noir orné d’une tête de mort. C’est le cas du site suédois The Pirate Bay (La baie des pirates).

Les pirates, c’est vraiment l’envers du monde. C’est la tentation de la liberté, le voyage sans retour, la nef des fous : une utopie qui ne pourra jamais se réaliser.

Serge Bouchard
Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi