•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Radio-Canada cet après-midi

Radio-Canada cet après-midi

Cette émission n'est plus à l'antenne.

Audio fil du vendredi 25 mai 2018

Rattrapage

  • Albatros Québec, un organisme communautaire qui offre un service d'accompagnement bénévole aux personnes ayant reçu un diagnostic de soins palliatifs ou de fin de vie, organise demain matin sa marche annuelle de financement. L'organisme vient en aide à près d'une centaine de malades et leurs proches chaque année. Julie Fontaine est présidente du conseil d'administration d'Albatros, et Carole Naud, bénévole et formatrice pour les bénévoles.

  • Les 40 aînés touchés par la fermeture de la résidence pour personnes âgées de Vallée-Jonction ont tous été relogés, mais leur déménagement « rapide » soulève la colère chez certaines familles. Pour mieux comprendre les impacts d'un déménagement pour un aîné, Catherine s'entretient avec le médecin spécialiste en gériatrie Stéphane Lemire et avec Yves Desjardins, président du Regroupement québécois des résidences pour aînés.

  • Les rues qui deviennent piétonnes en été se font de plus en plus nombreuses depuis quelques années au Québec. Pour son segment « Ils l'ont l'affaire », le journaliste Charles D'Amboise s'intéresse à Barcelone, qui a mis en place un plan ambitieux pour redonner les rues aux piétons. Dans certains quartiers, les espaces de stationnements ont été réduits et les automobilistes doivent rouler à moins de 10 km/h. Des mesures qui font le bonheur des commerçants de la capitale de la Catalogne.

  • Un élève-officier du Collège militaire royal de Saint-Jean-sur-Richelieu a été expulsé et deux autres pourraient l'être pour avoir profané une édition du Coran. Compte-rendu du journaliste Carl Marchand et discussion avec Hassan Guillet, porte-parole du Conseil des imams du Québec, qui a été consulté par l'Armée sur la façon de gérer cette crise.

  • Un article publié dans le journal français Les Échos a enflammé les réseaux sociaux. Selon le quotidien, il pourrait y avoir une pénurie de rosé de Provence en raison de la baisse de production de l'automne dernier. Fausse nouvelle ? Peut-être ! Mais si jamais il venait à en manquer, voici trois options pour se désaltérer.