•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La lutte de Lévis contre la berce du Caucase 

Première heure

Avec Claude Bernatchez

En semaine de 5 h 30 à 9 h

La lutte de Lévis contre la berce du Caucase 

Audio fil du jeudi 11 mai 2017
Avertissement indiquant la présence de berces du Caucase

La berce du Caucase est une plante exotique toxique et envahissante

Photo : Radio-Canada / Martine Côté

La Ville de Lévis demande l'aide de la population pour identifier les lieux où pousse la berce du Caucase, une plante envahissante et toxique difficile à éradiquer.

Jérôme Carrier, technicien en environnement à Lévis, travaille depuis trois ans pour éliminer la berce du Caucase.

« C’est notre troisième année d’intervention. Pourquoi plusieurs années? Parce que la berce du Caucase produit beaucoup de graines. Dans les sites où elle a grainé, un plant peut produire jusqu’à 10 000 graines. Les graines conservent leur pouvoir de germination pendant 4, même 5 ans » résume-t-il.

Des plants de berce du CaucaseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des plants de berce du Caucase

Photo : iStock

La plante sort très tôt au printemps. La berce du Caucase est reconnaissable par ses feuilles dentelées, des poils sur les tiges et ses fleurs blanches. Un plant à maturité peut atteindre deux à trois mètres.

La Ville effectue le traitement pour éradiquer la plante gratuitement. Le technicien recommence aux citoyens de ne pas toucher la plante. « Sa sève est toxique. Si l’on a un contact avec la sève sur notre peau et que l’on va au soleil, cela crée des brûlures au deuxième voir au troisième degré », explique-t-il.

Un plan d’action pour l’éradication de la berce du Caucase est en place dans plusieurs villes au Québec.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi