•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première heure

Première heure

Avec Claude Bernatchez

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rattrapage du jeudi 26 novembre 2020

Rattrapage

  • L'Association québécoise de prévention du suicide lance son Service numérique pour prévenir le suicide grâce à la technologie. Le site suicide.ca et l'application mobile Mes outils permettront de compléter les interventions traditionnelles en offrant du clavardage et des outils d'autogestion, notamment pour éviter l'isolement. Le point avec Jérôme Gaudreault, directeur général de l'Association québécoise de prévention du suicide.

  • Le CHU de Québec-Université Laval a présenté son bilan annuel lors d'une rencontre publique. C'est une année hors de l'ordinaire qui se termine, au cours de laquelle le CHU à dû mettre sur pause plusieurs de ses projets. Le point avec Martin Beaumont, président directeur général du CHU de Québec-Université Laval.

  • Les problèmes de santé mentale représentent l'enjeu de sécurité le plus important dans les villes de la province, selon l'Union des municipalités du Québec (UMQ). Dans un mémoire que dépose l'organisation dans le cadre des audiences publiques sur la réalité policière, on apprend que les policiers sont très sollicités et que les municipalités n'ont pas les moyens de faire face à la hausse des problèmes de santé mentale. Les explications de Suzanne Roy, présidente de l'Union des municipalités du Québec.

  • Le maire de Québec blâme le ministère de la Culture et des Communications pour l'abandon ou la modification de neuf projets immobiliers dans le Vieux-Québec au cours des cinq dernières années. Selon lui, la réalisation de ces projets aurait permis à la Ville d'atteindre son objectif d'ajouter 500 nouveaux résidents permanents dans le quartier d'ici 2021. Régis Labeaume a fait part de son mécontentement à la ministre Nathalie Roy hier durant les audiences publiques sur le projet de loi 69, qui doit modifier la Loi sur le patrimoine culturel. Pour comprendre les défis qui accompagnent le peuplement du Vieux-Québec, voici les explications de Michel Masse, président du Comité des citoyens du Vieux-Québec.

  • Dans le long-métrage documentaire CHSLD, mon amour, le réalisateur dévoile la réalité des résidents, dans tout ce qu'elle a de touchant, de beau, de moins beau et de dérangeant. La caméra du réalisateur Danic Champoux s'est posée au CHSLD Émilie-Gamelin, dans le Centre-Sud de Montréal, durant de longs mois l'an dernier, avant la pandémie de COVID-19. Le film prend l'affiche aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal dès. Danic Champoux, réalisateur de CHSLD, mon amour, nous en parle.

Vous aimerez aussi