•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première heure

Première heure

Avec Claude Bernatchez

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rattrapage du vendredi 20 novembre 2020

Rattrapage

  • François Legault propose aux Québécois un contrat moral pour le temps des Fêtes. Les rassemblements de 10 personnes seront permis du 24 au 27 décembre, mais en réduisant au maximum ses contacts une semaine avant et après ces dates. Les écoles seront fermées à partir du 17 décembre. Le point avec le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge.

  • Hier, François Legault a proposé un contrat moral aux Québécois pour un temps des Fêtes sécuritaire en contexte de pandémie : les rassemblements familiaux d'un maximum de 10 personnes seront permis du 24 au 27 décembre seulement. Les écoles, elles, seront fermées à partir du jeudi 17 décembre, mais l'enseignement à distance devra être offert pendant quatre jours, c'est-à-dire jusqu'au 21 décembre. Le retour en classe est prévu pour le 4 janvier au primaire et pour le 11 au secondaire. Comment limiter la propagation au maximum avec ces paramètres? Peut-on se préparer à rencontrer ses proches en respectant un isolement sur une courte période? Point de vue de Gaston De Serre, épidémiologiste à l'Institut national de santé publique.

  • Le projet Phare ne se concrétisera pas. C'est plutôt le projet HUMANITI, piloté par le promoteur immobilier COGIR, qui verra le jour sur le boulevard Laurier. Dans sa nouvelle mouture, HUMANITI devrait comprendre quatre immeubles : deux de 31 étages, un de 40 étages et un dernier de 53 étages. Quels changements cela entrainera-t-il dans le secteur? Les explications de Stephan Langevin, architecte associé principal chez STGM.

  • À l'approche du temps des Fêtes, l'isolement des aînés préoccupe toujours. Cette année, en contexte de pandémie, c'est un enjeu qui est d'actualité plus que jamais. Le premier ministre François Legault a rappelé l'importance de voir sa famille malgré la situation sanitaire. Toutefois certains aînés pourraient être réticents à s'exposer ainsi au virus. Les explications de Rosaire Roy, président régional de la FADOQ pour Québec et Chaudière-Appalaches.

Vous aimerez aussi