•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première heure

Première heure

Avec Claude Bernatchez

En semaine de 6 h à 9 h

Rattrapage du mercredi 22 juillet 2020

Rattrapage

  • Les traitements du cancer de la peau pourraient traiter d’autres types de cancer

    Les traitements du cancer de la peau pourraient servir à traiter d'autres types de cancer. C'est du moins ce vers quoi tendent les résultats d'une recherche réalisée par une équipe internationale dont fait partie l'Institut national de la recherche scientifique (INRS). Fiorenzo Vetrone, professeur à l'INRS, nous explique.

  • Un projet pour mon bureau : des salles de silence en milieu de travail

    La pandémie demande à toute organisation de réfléchir à ses pratiques. Au delà du classique « Il faut se réinventer », Première heure invite des citoyens à proposer une idée pour réinventer le monde du travail. Cette semaine, Élise Rousseau propose une salle dédiée au silence, pour le bien-être et la productivité des employés.

  • Le député de Lévis-Lotbinière Jacques Gourde

    Les députés fédéraux se sont prononcés hier sur l'adoption du projet de loi visant à prolonger le programme de subvention salariale mis sur pied en raison de la pandémie. À la Chambre des communes, le contrat annulé du gouvernement libéral avec UNIS, l'organisation étroitement liée au premier ministre Justin Trudeau, était également sous les projecteurs. Nous en discutons avec Jacques Gourde, député de Lévis-Lotbinière et membre du comité permanent sur l'éthique.

  • 1837, un des pires étés de Québec

    Sécheresse, pandémie... l'été 2020 n'est pas de tout repos. Mais quand on se compare, on se console, surtout si c'est par rapport à l'été 1837, celui de la crise agricole au Bas-Canada. L'historien Jean-François Caron nous raconte ces événements.

  • La vie des malentendants compliquée par le port du masque obligatoire

    Une vidéo de la fille de René Simard circule sur les réseaux sociaux ; on lui a refusé l'entrée dans une quincaillerie alors qu'elle portait un masque conçu spécifiquement pour les personnes malentendants.
    Les organismes qui leur viennent en aide estiment qu'on les a laissées de côté. Nous en discutons avec Marie-Hélène Tremblay, directrice générale de l'Association des personnes avec une déficience de l'audition

Vous aimerez aussi