Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Claude Bernatchez

Audio fil du mardi 4 septembre 2018

  • Anne-Marie D. Philippe, présidente-directrice générale d’Amphior.

    Besoins criants d'expertise à l'emploi, solution, jeunes retraités.

    La pénurie de main-d'œuvre n'est pas nouvelle dans la capitale. Selon la Ville de Québec, 17 000 emplois sont à pourvoir dans la grande région de Québec. Les secteurs les plus touchés sont la restauration, l'hôtellerie et le manufacturier. La problématique touche aussi les jeunes entrepreneurs, selon Anne-Marie D. Philippe, présidente-directrice générale d'Amphior. Celle-ci a élaboré il y a deux ans une plateforme sur laquelle elle met en relation des jeunes retraités et des entreprises à la recherche d'une main-d'œuvre qualifiée temporaire. Serait-ce une partie de la solution? Nous lui posons la question. Voir la suite »

  • Christian Leblanc, procureur en chef de la Commission Viens.

    La Commission Viens s'installe à Québec

    À compter d'aujourd'hui, les membres de la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics s'installent au Centre des Congrès de Québec pour la poursuite des audiences publiques. Ils y seront jusqu'au 14 septembre. Christian Leblanc, procureur en chef de la Commission Viens, a discuté de l'avancement des travaux avec Claude. Voir la suite »

  • Montant de la contravention pour ne pas avoir stationné son automobile à l'endroit autorisé.

    169$ pour un stationnement illégal?

    De nombreux automobilistes québécois se plaignent de l'augmentation fulgurante de la somme qu'ils doivent payer lors d'une contravention pour stationnement illégal. Depuis la réforme du Code de la sécurité routière, le montant serait en effet passé d'une quarantaine de dollars à 169$. Les villes se défendent toutefois et rejettent le blâme sur le gouvernement provincial. Pour tenter d'y voir plus clair, nous discutions avec Marie-Pier Boulet, avocate criminaliste. Voir la suite »

RÉFÉRENCES :

Notre sélection

Info en continu

Chargement en cours