Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Doris Labrie
Audio fil du mardi 11 décembre 2018

Repenser et augmenter le dépistage du cancer du sein

Publié le

Des soutiens-gorges accrochés sur une corde à linge.
Porter ou non un soutien-gorge devrait être un choix personnel, croient de nombreuses femmes.   Photo : Getty Images

Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs a mis à jour ses recommandations sur le dépistage du cancer du sein chez les femmes de 40 à 74 ans qui ne sont pas à risque accru. Dans sa mise à jour, le Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs recommande uniquement d'avoir une mammographie 2-3 fois par année pour les femmes de 50 à 74 ans.

Des recommandations qui sont jugées trop timides, voire dangereuses, par certains. Entrevue avec Annie Slight, une survivante du cancer du sein et la Dre Jean Seely est chef de l'imagerie du Département de l'imagerie diagnostique de l'Hôpital d'Ottawa.

Le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs affirme qu'il n'y a pas de données concluantes pour recommander des mammographies chez les moins de 50 ans, ou encore pour recommander aux femmes de pratiquer des auto-examens ou d'avoir un examen clinique de la part de leur médecin de famille.

Selon la Dre Jean Seely, les données sur lesquelles se base le Groupe sont dépassées, puisqu'elles datent d'il y a 30 ans.

Résultats comparatifs en noir et blanc de mammographies d'un sein très dense et d'un autre moins dense.
Une mammographie montrant un sein très dense (à gauche) et un sein à la densité moins importante (à droite). Photo : Associated Press/Société américaine de radiologie

Toutes les deux jugent qu'il devrait y avoir plus de dépistage pour les femmes de moins de 50 ans, et que la densité de leurs seins devrait être indiquée systématiquement sur les rapports de mammographie.

Chargement en cours