•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment se vit le couvre-feu au Québec?

Pour faire un monde

Avec Doris Labrie

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Comment se vit le couvre-feu au Québec?

Rattrapage du mercredi 20 janvier 2021
Le boulevard René-Lévesque à Québec est désert pendant le couvre-feu.

Le boulevard René-Lévesque à Québec pendant le couvre-feu

Photo : Radio-Canada / Claude Bellemare

Au Québec, la population doit composer avec un couvre-feu qui les astreint à être à la maison, sauf exception, de 20h00 à 5 heures le lendemain.

Comment ce confinement est-il vécu? Doris Labrie en discute avec deux Fransaskois qui ont déménagé au Québec. Cécile Kayijuka arrivée à Montréal le 20 décembre dernier et Simon Desjardins à Rivière-du-Loup depuis cet été.

Simon Desjardins dit avoir dû apprendre à devenir une personne casanière. Je ne peux plus planifier mes activités. Il a fallu que je modifie mon mode de vie, confie-t-il.
Cependent, il estime que le climat social ne s’est pas dégradé. Il n'y a pas beaucoup de méfiance, mais les gens restent chez eux, ils évitent les contacts, souligne-t-il.

Des propos qui trouvent écho chez Cécile Kayijuka. Je pense que j’arrive à la fin de Netflix, blague-t-elle. On est fatigués d'être devant des écrans d'ordinateur, admet-t-elle. Cependant elle se réjouit de pouvoir sortir avec son animal de compagnie. Je prends des marches avec ma chienne, par miracle on a le droit de promener le chien le soir, observe-t-elle.

Le confinement donne droit à des scènes étranges selon elle. Le centre-ville est vraiment désert. C’est un peu bizarre à voir, mais c’est essentiel, assure-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi