•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand la météo provoque des phobies

Pour faire un monde

Avec Doris Labrie

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Quand la météo provoque des phobies

Rattrapage du jeudi 14 janvier 2021
Des panneaux de signalisations près de Regina ont été pliés par les forts vents lors de la tempête hivernales du 14 janvier 2021.

Des panneaux de signalisations près de Regina ont été pliés par les forts vents lors de la tempête hivernales du 14 janvier 2021.

Photo : CBC / Mickey Djuric

L'aérophobie, c'est la peur de l'air, du vent. Les personnes souffrant de cette phobie craignent de se faire emporter par le vent ou que les choses s'écroulent sur eux.

Stéphane Bouchard, professeur au département de psychoéducation et de psychologie de l'Université du Québec en Outaouais, explique le phénomène.

D'emblée le professeur souligne que toutes les peurs et les craintes sont normales. Toutefois, il existe une différence entre la peur et la phobie.
Pour que ça soit une phobie, il faut que la peur nuise à leur fonctionnement, indique-t-il.
Il cite l'exemple de gens qui sont incapables de renter dans leur maison par crainte qu'elle s'effondre.
Selon lui, la phobie n'est pas due à un événement marquant. On veut toujours faire la différence avec le stress post-traumatique, si une personne a été marquée par une catastrophe c'est une autre affaire, observe-t-il.

Certaines formes de psychothérapies ont fait leurs preuves pour soulager les personnes aux prises avec des phobies. Les thérapies cognitives comportementales ont des taux de succès de près de 80%, explique-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi