•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des artistes fransaskois déplorent le manque d’intérêt pour la culture et les arts

Pour faire un monde

Avec Doris Labrie

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Des artistes fransaskois déplorent le manque d’intérêt pour la culture et les arts

Rattrapage du vendredi 23 octobre 2020
Deux personnes regardent la caméra.

Jean-Sébastien Gauthier déplore le manque d’investissement du Parti saskatchewanais dans le domaine de la culture.

Photo : Radio-Canada

Alors que le jour J approche pour les candidats aux élections provinciales, les arts et la culture restent des aspects seulement très peu abordés dans les programmes électoraux de chaque parti.

Afin de porter la voix d’artistes fransaskois qui souhaiteraient que la culture ait une place plus importante dans les plateformes électorales des partis politiques, l’émission Pour faire un monde a reçu deux de ces professionnels du monde de l’art pour discuter de l’importance de la culture en Saskatchewan.

Jean-Sébastien Gauthier, artiste visuel en arts médiatiques et aussi sculpteur, explique avoir été arrêté brutalement dans son élan professionnel en raison de la pandémie de COVID-19. Une période qu’il qualifie de bouleversante.

M. Gauthier déplore le manque d’investissement du Parti saskatchewanais dans le domaine de la culture. Selon lui, ces gouvernements n’ont, depuis huit ans, apporté aucune nouvelle subvention financière à l’organisme SK Arts, qui vient en aide aux artistes de la province.

En ce sens, il souhaiterait que le prochain gouvernement mette l’accent sur un soutien économique universel donné aux artistes saskatchewanais souffrant de l’inactivité due à la pandémie.

Ces envies sont partagées par Mooky Cornish, une artiste clown de Regina, qui explique avoir été elle aussi touchée par l’arrêt des activités artistiques causé par la pandémie.

Ma vie a vraiment changé, d’habitude je gagne ma vie en tournée, que ce soit en Australie, en Europe et en Afrique, explique-t-elle. De plus, Mooky Cornish pense que l’art est nécessaire à tout le monde. Si on voit la même oeuvre en live, c’est tous ensemble et c’est donc nécessaire pour une ville, un pays.

Mooky Cornish souhaiterait voir de l’engagement de la part du prochain gouvernement afin de promouvoir encore plus les intérêts de la culture en Saskatchewan. Elle précise aussi que cet engagement gouvernemental devrait se focaliser sur les soins en santé mentale dans la province.

Notre dossier sur les élections provinciales 2020 en Saskatchewan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi