•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections à l’ACF : les candidats de Regina présentent leurs visions

Point du jour

Avec Elsie Miclisse

En semaine de 6 h à 9 h

Élections à l’ACF : les candidats de Regina présentent leurs visions

Rattrapage du mercredi 25 novembre 2020
Bannière de l'Assemblée communautaire fransaskoise avec son logo et son site web.

Bannière de l'Assemblée communautaire fransaskoise avec son logo et son site web.

Photo : Radio-Canada / Zoé Clin

Le 30 novembre prochain, les Fransaskois seront appelés aux urnes pour les élections générales de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF). L'émission Point du Jour a reçu les trois candidats en lice au poste de député communautaire à Regina afin de connaître leurs priorités et leurs visions de la Fransaskoisie.

La première candidate, Annie Audet, souhaite s’attaquer à l’intimidation et au harcèlement au sein de la communauté. Elle souligne également que ses “priorités seront celles de la communauté.”

Du côté de François-Regis Kabahizi, également candidat en lice, il souhaite aussi se battre contre l’intimidation et le racisme qui sévit au sein de la Fransaskoisie. Il aimerait davantage travailler sur l’hospitalité communautaire afin que tout le monde se sente bien accueilli. “[Nous devons] travailler davantage pour un dialogue franc individuel et communautaire.”

Finalement, la troisième candidate au poste de député communautaire à Regina, Christiane Soucy, aimerait ouvrir le dialogue entre les différents groupes formant la Fransaskoisie. “Il faut trouver un moyen pour que tous les gens se fassent entendre, se sentent respectés et puis qu’ils ne se sentent pas intimidés dans notre communauté.” Elle souhaite également travailler à la rétention des francophones en Saskatchewan.

Tous trois rappellent qu’ils ont à cœur de s’impliquer auprès de leur communauté. Chacun a également profité de leur passage à Point du Jour pour expliquer ce que signifie pour eux le terme fransaskois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi