•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rendez-vous fransaskois : une tournée virtuelle du musée multiculturel de Prud’homme

Point du jour

Avec Elsie Miclisse

En semaine de 6 h à 9 h

Rendez-vous fransaskois : une tournée virtuelle du musée multiculturel de Prud’homme

Rattrapage du vendredi 4 décembre 2020
L'autoroute 27, en direction de l'est, joint les communautés fransaskoises de Vonda et Prud'homme.

L'autoroute 27, en direction de l'est, joint les communautés fransaskoises de Vonda et Prud'homme.

Photo : Radio-Canada / Trevor A Bothorel

Dans le cadre des Rendez-vous fransaskois, la communauté de Trinité, qui regroupe les villages de Vonda, St-Denis et Prud'homme, dans le centre-nord de la province, a organisé une visite numérique du musée multiculturel de Prud'homme.

La communauté a mis sur pied un projet qui illustre les travaux récemment réalisés au musée et l’initiative développée afin de rendre les expositions plus accessibles depuis trois ans, le tout de manière virtuelle.

La présidente de l’association communautaire fransaskoise de la Trinité, Dianne Lepage, qui a mené le projet en collaboration avec le musée, se réjouit de l’apport des jeunes francophones de la communauté au sein de l’initiative.

Selon elle, la communauté francophone de La Trinité se porte bien, en dépit du fait que la pandémie nuit aux efforts permettant aux locuteurs du français de se réunir.

« C’est vraiment intéressant et décourageant en même temps, parce que ça nous manque de nous rencontrer. Les gens s'inquiètent beaucoup », dit-elle.

Elle souligne notamment le rassemblement annuel des nouveaux horizons de St-Denis, l'organisation locale pour personnes aînées, qui leur a permis de rester connectés les uns avec les autres. Des gens récemment déménagés à Saskatoon étaient même présents grâce à la technologie, ce qui illustre selon elle, la vigueur de la communauté francophone.

« Je pense qu'Internet est un outil pratique, qu’on a besoin d’avoir un peu plus d’éducation et de formation. Pour les communautés comme la nôtre, on hésite encore pour aller de l’avant », souligne-t-elle en admettant que cela leur permette de rester connectés.

Le groupe Les nouveaux horizons de St-Denis prévoit d’ailleurs organiser à nouveau une rencontre numérique bientôt, afin de permettre aux membres de socialiser les uns avec les autres, en français.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi