•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Chenous, la poésie gracieuse de Véronique Grenier

Audio fil du vendredi 6 octobre 2017
Véronique Grenier regarde attentivement Jean-Paul Daoust

L'auteure Véronique Grenier présente son recueil de poésie aux côtés de Jean-Paul Daoust.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

« J'ai fabriqué́ un cœur qui a le goût de battre. » Cette phrase est tirée du recueil de poésie Chenous, de l'auteure et professeure de philosophie Véronique Grenier. On la connaît pour son récit à succès Hiroshimoi, publié en 2016 aux Éditions de Ta Mère. En compagnie de notre magnifique poète en résidence Jean-Paul Daoust, elle lit des extraits de ses poèmes emplis de sensibilité et de délicatesse.

Extrait tiré du recueil de poésie Chenous :

« Ma paume sur le tissu pelucheux du pyjama
un cœur repousse ma main
ça me rassure de savoir que
cette chose startée dans mon ventre
se lasse pas elle de continuer de se faire aller
j’ai fabriqué un cœur qui a le goût de battre » - Chenous (Nouvelle fenêtre), Véronique Grenier, Les éditions de Ta Mère, 2017

un dessin minimaliste en noir et blanc, très enfantin, avec des plantes, vases, malaxeur, lit Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

« Chenous », de Véronique Grenier

Photo : Les Éditions de ta mère

« Chenous, c'est une histoire de flocons sur des petites langues et de frette au fond du ventre. De la poésie de désordre, de comptoir et de rebord de fenêtre. Chenous, c'est l'histoire d'une débarque. » -Les éditions de Ta Mère  (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi