Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du vendredi 9 novembre 2018

L’œuvre utile d’Émilie Perreault

Publié le

La chroniqueuse culturelle Émilie Perreault parle dans un micro.
Émilie Perreault   Photo : Radio-Canada / Thomas Lafontaine

Émilie Perreault anime la série documentaire Faire œuvre utile, diffusée sur ICI ARTV. Cette adaptation du livre du même titre expose en 10 épisodes comment la vie de 20 personnes a été chavirée d'une façon ou d'une autre par une œuvre. La chroniqueuse culturelle répond à la liste de l'invitée.

Elle est collaboratrice à l’émission Cette année-là, animée par Marc Labrèche, et à Entrée principale, animée par André Robitaille et diffusée du lundi au vendredi à 16 h sur ICI Radio-Canada Télé.

Émilie Perreault, Faire œuvre utile, Les Éditions Cardinal, 2017.

Quel mot vous décrit?
Bienveillance

Quelle est votre devise?
« Ne compte jamais sur rien, ne reste ni sur un échec ni sur un succès, commence toujours autre chose, c’est la suite qui compte. » Une citation de Paul Buissonneau

En quoi excellez-vous?
Rester calme

Quel est votre mot préféré?
Catharsis

Et celui que vous aimeriez bannir?
Anxiété

Quelle lecture a fait votre éducation sentimentale ou amoureuse?
Le Club des baby-sitters, la romance entre Anne-Marie et Louis.

Quelle lecture obligatoire a été une torture?
La liste, de Jérémy Demay, une lecture obligatoire pour mon travail. Je n’ai pas de souvenir de lecture obligatoire désagréable à l’école.

Quelle écrivaine ou quel écrivain inviteriez-vous à souper?
Catherine Léger

Quel livre – film, pièce de théâtre ou spectacle – vous a le plus troublée?
Récemment, j’ai été troublée par le fait que personne n’ait semblé ému par la mort de Mae (seul personnage féminin) dans Des souris et des hommes.

Quel chef-d’œuvre est surestimé?
Le ballet Casse-Noisette.

Quelle est la perle littéraire dont personne ne parle?
Les textes de Jean-François Pauzé, des Cowboys Fringants. Il n’a jamais été en nomination dans la catégorie auteur-compositeur à l’ADISQ. Et pourtant, il a écrit de grandes chansons : Plus rien, Le gars de la compagnie, En berne, La tête haute.
Ma préférée est la chanson Octobre :
« Y’a tout l’temps quatre ronds d’allumés
Sur l’feu d’mes ambitions
À force de m’dépasser
J’me perds moi-même dans l’horizon
S’en faire pour tout et rien
Jouer du coude pour garder sa place
À vivre que pour demain
Je n’fais que survoler mes traces »

Quelle expression vous exaspère?
Être sur son x

Quelle est la plus belle chose qu’on vous a dite?
« Maman, je suis content de te voir. »
- Mon fils le premier matin où je ne travaillais plus à la radio

À qui voudriez-vous adresser un mot d’excuse?
À toutes les femmes qui ne reçoivent pas le soutien dont elles ont besoin après avoir fait une dénonciation

Chargement en cours