Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mardi 30 octobre 2018

Le roman En plein chœur : entrevue avec Arlette Cousture

Publié le

Elle sourit à la caméra.
L'écrivaine Arlette Cousture   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Propulsée au sommet de la gloire grâce au succès Les filles de Caleb, Arlette Cousture poursuit son désir de raconter une autre facette de l'histoire du Québec dans En plein choeur. Elle y explore notamment notre rapport à la religion à travers onze nouvelles, « onze tranches de vie échelonnées sur tout le XXe siècle ». De passage au studio 18, elle répond au questionnaire « J'avoue que j'ai vécu » de Marie-Louise Arsenault.

La plus belle rencontre de votre vie?
Sean McBride, fondateur d’Amnistie international.

Votre souvenir le plus fort?
La mort accidentelle de ma petite amie, j’avais 5 ans.

L’accomplissement dont vous êtes le plus fier?
L’adoption de ma fille Marilou. C’est très rock’n’roll, car elle souffre d’un handicap intellectuel.

Ce que vous n’auriez jamais cru possible?
Vivre à Paris où j’ai pignon sur rue depuis 30 ans. Je suis tombé en amour avec cette ville.

Ce que vous avez appris?
Ça ne donne rien de défoncer des portes ouvertes. La vie est plus facile qu’on se l’imagine.

Qu’avez-vous avez encore à apprendre?
Mettre la nostalgie en berne, il faut aller de l’avant.

Qu’est-ce qui vous enthousiasme quand vous pensez à l’avenir?
Si seulement je le savais...

Avez-vous des regrets?
Ne pas avoir fait d’enfant.

Livre/auteur marquant?
Claire Martin, Charles Dickens et Virgil Gheorghiu

C’était mieux dans le temps… vrai ou faux?
Vrai, on s’écrivait des lettres, on se faisait désirer d’une autre façon, on lisait beaucoup.

Est-il possible de vieillir sereinement?
Avec un peu d’effort, oui.

En plein choeur, Libre Expression, 10 octobre 2018

Chargement en cours