•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre ouvrages qui donnent envie de changer le monde

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Quatre ouvrages qui donnent envie de changer le monde

Audio fil du jeudi 25 octobre 2018
La militante pakistanaise et lautéate du Nobel de la paix, Malala Yousafzai

La militante pakistanaise et lautéate du Nobel de la paix, Malala Yousafzai

Photo : Getty Images / Dan Kitwood

« Bonjour, pouvez-vous me suggérer des biographies ou des récits qui incitent les lecteurs à changer le monde que je pourrais faire lire à mes élèves? », demande l'auditeur et enseignant à l'École d'éducation internationale à McMasterville Martin Tremblay. Le journaliste et chroniqueur Jean-Philippe Cipriani sort des sentiers battus et lui propose quatre ouvrages sur des personnes réellement inspirantes.

1. Moi, Malala : je lutte pour l’éducation et je résiste aux talibans (Nouvelle fenêtre), Malala Yousafzai (Collaboratrice Christina Lamb et traducteur Pascal Loubet), Calmann Lévy, 2013
Résumé de l'éditeur : Lorsque les talibans ont pris le contrôle de la vallée du Swat, au Pakistan, une toute jeune fille a élevé la voix. Refusant l’ignorance à laquelle la condamnait le fanatisme, Malala Yousafzai résolut de se battre pour continuer d’aller à l’école. Son courage faillit lui coûter la vie.

Le 9 octobre 2012, alors qu’elle n’avait que quinze ans, elle fut grièvement blessée par un taliban dans un car scolaire. Cet attentat censé la faire taire n’a que renforcé sa conviction dans son combat, entamé dans sa vallée natale pour la conduire jusque dans l’enceinte des Nations unies. À seize ans à peine, Malala Yousafzai est la nouvelle incarnation mondiale de la protestation pacifique et la plus jeune candidate de l’histoire au prix Nobel de la paix.

Un livre qui nous fait comprendre que ce n’est pas par la contrainte qu’un peuple trouve son identité, mais c’est en se donnant les moyens de réfléchir.

Jean-Philippe Cipriani

2. Le pays du lieutenant Schreiber (Nouvelle fenêtre), Andreï Makine, Grasset, 2014
Extrait du roman : « Je n’aurais jamais imaginé un destin aussi ouvert sur le sens de la vie. Une existence où se sont incarnés le courage et l’instinct de la mort, l’intense volupté d’être et la douleur, la révolte et le détachement. J’ai découvert un homme qui avait vécu à l’encontre de la haine, aimé au milieu de la pire sauvagerie des guerres, un soldat qui avait su pardonner mais n’avait rien oublié. Son combat rendait leur vraie densité aux mots qu’on n’osait plus prononcer : héroïsme, sacrifice, honneur, patrie… »

Les mots de Makine, sublimes de simplicité et de lucidité, nous transportent dans ces années de guerre avec un réalisme qui nous imprègne, et nous font réaliser toute l’ampleur de cette page de l’histoire trop vite oubliée.

Jean-Philippe Cipriani

3. Peste et choléra (Nouvelle fenêtre), Patrick Deville, Seuil, 2012
Résumé de l'éditeur : Parmi les jeunes chercheurs qui ont constitué la première équipe de l’Institut Pasteur créé en 1887, Alexandre Yersin aura mené la vie la plus mouvementée. Très vite il part en Asie, se fait marin, puis explorateur. Découvreur à Hong Kong, en 1894, du bacille de la peste, il s’installe en Indochine, à Nha Trang, loin du brouhaha des guerres, et multiplie les observations scientifiques, développe la culture de l’hévéa et de l’arbre à quinquina. Il meurt en 1943 pendant l’occupation japonaise.

Ce livre, c’est l’aventure et la poésie qui se marient avec la médecine et la géographie. Un chef-d’œuvre.

Jean-Philippe Cipriani

4. Thérèse Casgrain : la gauchiste en collier de perles (Nouvelle fenêtre), Nicolle Forget (préface de Monique Bégin), Fidès, 2013
Résumé de l'éditeur : Thérèse Casgrain est un formidable personnage qui a traversé presque tout le siècle dernier. On se souvient d’elle surtout pour avoir été la « suffragette en chef » lors de la longue marche des femmes du Québec vers l’obtention du droit de vote. Mais là ne se résume pas son influence sur la société québécoise et canadienne...

Une femme qui aurait pu se contenter d’une existence dorée dans la haute bourgeoisie canadienne-française, mais qui a plutôt fait de ses origines privilégiées un tremplin pour défendre les droits des femmes et des Autochtones.

Jean-Philippe Cipriani
Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi