•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Métissée : les identités multiples d'Ouanessa Younsi

Audio fil du mardi 2 octobre 2018
L'auteure Ouanessa Younsi

L'auteure Ouanessa Younsi

Photo : FRANCOIS MELLET

« À la maternelle, on me surnomma "chocolat", parce que j'étais la plus brune de la classe. » La poète et psychiatre Ouanessa Younsi aborde la question des mélanges culturels dans Métissée, publié aux éditions Mémoire d'encrier. Née en 1984, à Québec, d'une mère québécoise et d'un père algérien, elle puise à même son histoire pour parler de son identité bigarrée.

Ouanessa Younsi a été finaliste du Prix de poésie Radio-Canada 2017, avec un poème intitulé Métisse, qui est d'ailleurs à l'origine du recueil Métissée. Elle a aussi publié deux recueils de poésie aux éditions Mémoire d’encrier, soit Prendre langue (2011) et Emprunter aux oiseaux (2014), ainsi qu’un essai poétique sur le soin, Soigner, aimer (2016). Elle a également codirigé le livre collectif Femmes rapaillées (2016).

Métissée (Nouvelle fenêtre), Ouanessa Younsi, Mémoire d’encrier, 19 septembre 2018
Résumé de l'éditeur : Métissée, ce sont des poèmes en prose autour de la question des origines, présentes et absentes. Née d’un père arabe et d’une mère québécoise, petite fille de peinture fraîche, l’auteure plonge dans les labyrinthes de l’identité et de l’enfance, cherche sa famille inconnue côté basané du monde. La poète convoque des ancêtres de papier pour réparer les arbres généalogiques, raconter le silence qu’elle a reçu, parler comme un incendie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi