•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Heather O'Neil : Pourquoi j'écris?

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Heather O'Neil : Pourquoi j'écris?

Audio fil du mardi 11 septembre 2018
Elle sourit au micro.

L'autrice Heather O’Neill

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« L'idée que, moi aussi, j'avais un livre blanc qui pouvait être rempli de mes mots et que ma vie avait la substance nécessaire pour devenir de la littérature m'a renversée. ». L'autrice à succès Heather O'Neil, connue notamment pour ses romans Hôtel Lonely Hearts et Lullabies for Little Criminals, répond avec franchise à notre questionnaire « Pourquoi j'écris? ». Elle parle aussi de son enfance troublée et propose une analyse sur le mouvement #MoiAussi.

À quel âge avez-vous écrit votre premier texte?
J’ai commencé à écrire un journal à l’âge de 7 ans et j’ai écrit un récit à l’âge de 9 ans qui a gagné un concours. À ce moment, j’ai su que j’allais devenir une écrivaine.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire?
J’ai toujours lu beaucoup. Je marchais dans la rue en lisant et je me cognais partout. J’ai eu des retenues, car je lisais un roman de Margaret Atwood en cachette sous le pupitre.

Qui vous a donné votre première chance, vous a donné confiance?
La professeure Heather Kilpatrick à l’école primaire.

Quel est le meilleur conseil qu'on vous a donné?
On peut prendre le reste de notre vie pour perfectionner un livre. Je ne cherche pas qu’un roman soit à 100 % fini. Un roman, ce n’est pas parfait, ça fait partie de son charme.

À quel moment avez-vous compris que ça deviendrait votre métier?
À 9 ans et dès que j’ai fini l’école.

Quel autre métier avez-vous exercé?
J’ai travaillé comme réceptionniste dans un restaurant de pizza. Je n’étais pas très bonne à ça.

Quel sentiment avez-vous éprouvé lorsque vous avez vu votre première œuvre publiée?
Nerveuse, car j’avais tout raté dans la vie avant ça. [Je me disais] : est-ce que ça va être un autre grand échec dans ma vie? J’étais accoutumée à être une looser.

Dans tout ce que vous avez écrit, de quoi êtes-vous la plus fière?
Je suis fière de mon dernier roman, Lonely Heart Hotel.

La phrase, le dialogue ou le texte dont on vous a le plus parlé?
« Being a woman was a trap. Something would bring you down before you turned twenty-three. The only time the world shows you any favour, or cuts you any slack, is during that very brief period of courtship where the world is trying to fuck you for the first time » - Lonely Heart Hotel

[Traduction libre : Être une femme, ça a toujours été un piège. Quelque chose va toujours vous ramener vers le bas, dès l’âge de 23 ans. La seule et courte période où le monde vous donnera un répit, c’est durant le bref moment où l'on veut vous baiser pour la première fois.]

Références :
Hôtel Lonely Hearts,  (Nouvelle fenêtre)Heather O'Neil, Alto, 2018
Lu par Alice Pascual

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi