•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Thelma, Louise et Martine Delvaux

Audio fil du mercredi 29 août 2018
Elle sourit à la caméra.

L'autrice et professeure au Département de littérature de l’Université du Québec à Montréal Martine Delvaux

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« J'ai vu dans la suspension de cette [Ford] Thunderbird dans le Grand Canyon un message qui concernait mon avenir, ce qui m'attendait en tant que femme. » L'autrice et essayiste féministe Martine Delvaux revient sur une scène charnière du film réalisé par Ridley Scott Thelma et Louise, qu'elle a vu à l'âge de 21ans. Pour raconter sa propre vie, l'autrice de Les filles en série propose un nouveau roman qui passe par le prisme de ce film: Thelma, Louise & moi aux éditions Héliotrope.

J’ai suivi le scénario du film à la manière de marques topographiques sur le chemin de ma propre vie : deux femmes, une voiture, un voyage, un viol, un revolver.

Martine Delvaux

Thelma, Louise & moi (Nouvelle fenêtre), Martine Delvaux, Héliotrope, 29 août
Mot de l'autrice : « Il me fallait un dispositif, une provocation, peut-être un garde-fou pour continuer d’observer cet objet à la fois banal et étrange qu’est ma vie. L’observer en suivant de nouvelles lignes : le chemin que me propose le film Thelma & Louise. Mon film choisi, mon film aimé, le film qui a marqué ma vie, le film qui encore aujourd’hui me fait pleurer. J’ai voulu remonter le cours du temps en m’installant dans la Thunderbird avec Thelma et Louise, pour retrouver celle que j’étais en 1991, cette jeune femme qui n’est pas si différente de la femme que je suis aujourd’hui. »

Un livre et une affiche du désert de l'Arizona. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Thelma, Louise et Moi, Martine Delvaux, Héliotrope, 29 août

Photo : Héliotrope

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi