•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’essai <em>Un selfie avec Justin Trudeau</em>&nbsp;: une critique féroce du gouvernement libéral

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

L’essai Un selfie avec Justin Trudeau : une critique féroce du gouvernement libéral

Audio fil du mercredi 4 avril 2018
Justin Trudeau profite d'un bain de foule pour prendre une photo avec des jeunes.

Justin Trudeau profite d'un bain de foule pour prendre une photo avec des jeunes.

Photo : La Presse canadienne / Peter McCabe

« Il règne plus qu'il ne gouverne. [...] Justin a de la difficulté à articuler un discours. C'est problématique pour un homme politique qui veut se projeter comme leader. » Le politologue Jocelyn Coulon ne ménage pas ses mots pour décrire le premier ministre canadien dans son essai coup de poing, Un selfie avec Justin Trudeau. Il explique comment la politique du gouvernement libéral s'inscrit dans la continuité plutôt que dans la rupture avec le règne des conservateurs.

Un selfie avec Justin Trudeau : regard critique sur la diplomatie du premier ministre (Nouvelle fenêtre), Jocelyn Coulon, Québec Amérique, 4 avril 2018

Résumé de l'éditeur : En octobre 2015, après une décennie où le gouvernement conservateur s’était fait remarquer sur la scène internationale par ses actions isolationnistes, guerrières et anti-onusiennes, le Canada espérait faire de nouveau bonne figure auprès de ses voisins et alliés en élisant un premier ministre qui rétablirait la réputation du pays : Justin Trudeau.

Le « meilleur espoir du monde libre », comme l’a suggéré le Rolling Stone Magazine, véhicule une image de lui-même au diapason de l’internationalisme libéral : maintien de la paix, accueil des réfugiés et des migrants, dialogue et renforcement des liens avec tous les autres pays, réengagement avec l’ONU… Toutefois, les décisions qu’il prend – ou refuse de prendre – laissent entrevoir une réalité plus complexe, sinon à l’opposé de celle annoncée.

Un dessin de Justin Trudeau qui tient un globe terrestre et se prend en photo avec un téléphone intelligent. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

« Un selfie avec Justin Trudeau. Regard critique sur la diplomatie du premier ministre », Jocelyn Coulon, Québec Amérique, 4 avril 2018

Photo : Québec Amérique

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi