Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du mercredi 6 janvier 2016

Les événements : comprendre la genèse d'un tueur

Publié le

Denis Bernard et Emmanuel Schwartz
Denis Bernard et Emmanuel Schwartz   Photo : Radio-Canada/Louis-André Bertrand

Inspiré des attentats de 2011 sur l'île d'Utoya en Norvège, Les événements, de l'Écossais David Greig, tente de comprendre comment un jeune en vient à devenir auteur d'une tuerie. Présentée à La Licorne, la pièce s'intéresse notamment au rejet, à l'intimidation, au racisme et à la folie. Marie-Louise Arsenault parle de la pertinence de la pièce avec l'acteur Emmanuel Schwartz, qui y tient le rôle principal, et Denis Bernard, directeur général du Théâtre La Licorne.

Pour Emmanuel Schwartz, « ce texte lève le capot et permet de fouiller dans le filage de ce qui construit ces machines à tuer. Il y a quelque chose d’hypnotisant dans les rapports que je peux tisser entre la sensibilité de ce gars de mon âge et la mienne. J’ai les mêmes préoccupations. J’ai les mêmes réflexions. Peut-être qu’elles ne sont pas passées par le même filtre. Que j’ai eu la chance d’avoir dans ma vie des gens avec qui discuter pour me déradicaliser. Finalement, je me reconnais en lui. »

Denis Bernard fait un parallèle entre le discours haineux du personnage principal et le discours propagé sur la radio-poubelle. « Il y a toujours un moment où il n’y a plus d’équilibre, où l’on passe de l’autre bord. Et c’est là qu’on est. » Grand défenseur de la liberté d’expression, il exprime ses craintes par rapport aux discours de conservatisme culturel qui antagonise l’autre et qui peut nourrir la pensée d’un xénophobe. « Si je dois laisser ma marque sur le monde, il faut que je le fasse maintenant. Les seuls moyens que j'ai, c'est l'art et la violence. Et je n'ai jamais été très bon en dessin », conclut le personnage principal.

Référence :

Les événements, de David Greig, est présentée au Théâtre La Licorne du 12 janvier au 20 février 2016.

Chargement en cours