•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Manikanetish</em> de Naomi Fontaine, saisir toute la force d'une communauté

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Manikanetish de Naomi Fontaine, saisir toute la force d'une communauté

Audio fil du lundi 23 octobre 2017
L'écrivaine Naomi Fontaine

L'écrivaine Naomi Fontaine

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« Les choses n'ont pas tant changé, on vit dans une société où être blanc est plus valorisé qu'être Innu ou qu'être immigrant. On n'a pas besoin de te le dire, mon enfant a 8 ans et il le sait d'instinct », constate avec désolation l'écrivaine Naomi Fontaine. Son livre, Manikanetish, paru à Mémoire d'encrier, aborde justement les thèmes d'injustice et de résilience que vivent les populations autochtones du Québec, mais aussi de leur force et de leur détermination. Née à Uashat, Naomi Fontaine se projette dans son récit qui devient de l'autofiction puisqu'il prend place dans l'école où elle a enseigné le français pendant plusieurs années.

Résumé du livre Manikanetish
« Une enseignante de français en poste sur une réserve indienne de la Côte-Nord raconte son univers, celui de ses élèves qui cherchent à se prendre en main. Autochtone, elle tentera tout pour les sauver du désespoir, même se lancer en théâtre avec eux. Dans ces voix, regards et paysages se détachent la lutte et l’espoir. » - Mémoire d'encrier (Nouvelle fenêtre)

Référence:
Manikanetish (Nouvelle fenêtre), Naomi Fontaine, Mémoire d’encrier, 19 septembre 2017 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi