•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Ça,</em> de Stephen King&nbsp;: trôner au sommet de l’horreur

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Ça, de Stephen King : trôner au sommet de l’horreur

Audio fil du mercredi 30 août 2017
Le livre Ça de Stephen King

Le livre Ça de Stephen King

Photo : Radio-Canada / Le livre de Poche

« Quand on retombe dedans, on retrouve le même plaisir », dit l'animateur et chroniqueur François Lemay au sujet du livre Ça, du célébrissime écrivain Stephen King. L'auteur et professeur au Département de littérature de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) Samuel Archibald s'est aussi prêté à la relecture de ce classique qui a terrorisé une bonne frange de lecteurs depuis sa parution, en 1986.

Un auteur à la plume féconde
En 1986, l’auteur américain avait déjà connu le succès avec des titres tels que Carrie (1976), Salem (1977), Le fléau (1981), Dead Zone (1983), Shining, l’enfant lumière (1979). Il était donc déjà au sommet de son art lors de la publication de Ça, son treizième livre. Les titres qui ont suivi ont puisé dans les thèmes exploités dans ce livre. « À ce moment [1986], King va entrer dans une période de recyclage. […] Il va revenir sur ses grands thèmes », explique Samuel Archibald.

Le trauma
« C’est une fin de cycle, c’est une œuvre synthèse. […] Ça est ce qu’il a fait de plus abouti et d’original », pense François Lemay. Le grand thème du livre est le trauma enfoui dans nos lointains souvenirs. Ce trauma est symboliquement représenté par un clown effrayant qui peut aussi évoquer la perte de l’innocence. « On a la figure de l’enfant [tétanisé] devant l’âge adulte », dit Samuel Archibald.

La bande-annonce du film It (Ça), d'Andrés Muschietti
Le film d’Andrés Muschietti, l’adaptation du roman éponyme de Stephen King, va sortir en salle le vendredi 8 septembre 2017. Le film provoque un nouvel engouement pour ce classique littéraire de l’horreur.



Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi