•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le regard incisif d’Houria Bouteldja sur le féminisme et le racisme d’État

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Le regard incisif d’Houria Bouteldja sur le féminisme et le racisme d’État

Audio fil du jeudi 27 avril 2017
La militante Houria Bouteldja au micro de <i>Plus on est de fous, plus on lit!</i>

La militante Houria Bouteldja au micro de Plus on est de fous, plus on lit!

Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

« Quand on est des coloniaux, on refuse de croire à l'universalité de l'expérience des pays occidentaux. [...] Il faut comprendre que le monde ne vit pas au rythme de l'Europe », dit l'essayiste Houria Bouteldja, du regroupement politique Mouvement des indigènes de la République, qui mobilise la France métissée contre le racisme d'État. Auteure en 2016 de l'essai Les Blancs, les Juifs et nous, la militante franco-algérienne propose un « amour révolutionnaire » et porte un regard incisif sur les questions raciales et le féminisme.

Références :
Les Blancs, les Juifs et nous : vers une politique de l'amour révolutionnaire (Nouvelle fenêtre), Houria Bouteldja, La Fabrique éditions, 2016
Le site web (Nouvelle fenêtre) des Indigènes de la République
Le site web (Nouvelle fenêtre) du Festival littéraire international Metropolis bleu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi