•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Une heure avec l'auteur, slameur et chroniqueur David Goudreault

L'auteur sourit à l'animatrice.

David Goudreault, auteur et slammeur

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

« Avec 26 symboles, on peut exprimer des idées abstraites. On peut transmettre des émotions, on peut éduquer, on peut faire plein de trucs, c'est magique. »  David Goudreault clame haut et fort qu'il est un passionné de la chose littéraire. Pendant une heure, l'auteur à succès revient sur son enfance, marquée par les livres et la curiosité du monde, et nous parle de son passé trouble, de ses années comme slameur, des dépendances qu'il a surmontées, etc.

On a les moyens de remédier à cette situation-là [le faible niveau d'alphabétisation de la population], et ce, depuis longtemps. C’est gênant. À qui ça profite, de garder la population dans l’ignorance? De la garder surtout dans une incapacité à aller chercher l’information qui lui permet de prendre du pouvoir sur sa vie. Il faut favoriser le travail des enseignants, rendre la littérature accessible, abordable, présente.

David Goudreault

Actualités :
– David Goudreault est porte-parole de l’événement Déconfine tes pensées, une activité d’écriture pour les 12-25 ans qu'on invite à écrire sur la manière dont s’est passée la pandémie dans leur vie. Une initiative du Mouvement Santé mentale Québec.

– Il signe une nouvelle dans le collectif Ponts, dirigé par Chrystine Brouillet, paru aux Éditions Druide le 9 septembre 2020.

– Il entame une tournée pour son spectacle Au bout de ta langue, humour debout et poésie drette le 26 novembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi