•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au vendredi à 1 h et le samedi à 20 h)

Le lièvre d’Amérique, de Mireille Gagné : une fable animalière néolibérale

Le livre, sur lequel figure le devant d'un lièvre en mouvement, est posé entre mousse et pierre, devant ce qui semble être l'entrée d'un terrier.

Empruntant à l'esprit de la fable animalière, Mireille Gagné propose elle aussi, à sa manière, une fascinante réflexion sur la nature humaine.

Photo : Radio-Canada / Valérie Lessard

Le lièvre d'Amérique fait déjà sensation à l'occasion de la rentrée littéraire en France. Libération et L'Obs en vantent les qualités poétiques et la maison d'édition Livre de Poche a déjà acquis les droits pour en faire la distribution en 2022. Son autrice, Mireille Gagné, l'a écrit à la suite d'un épuisement professionnel qui l'a poussée à ralentir sa cadence, mais aussi à remettre en question le mode de vie néolibéral. Ses réflexions sont au cœur de ce roman, qui prend place à L'Isle-aux-Grues, son lieu de naissance.

Le lièvre d’Amérique, Mireille Gagné, La Peuplade, 20 août 2020

Résumé de l'éditeur : L’organisme de Diane tente de s’adapter doucement. Elle dort moins, devient plus forte et développe une endurance impressionnante. L’employée modèle qu’elle était peut encore plus se surpasser au travail. Or des effets insoupçonnés de l’intervention qu’elle vient de subir l’affolent. L’espace dans sa tête se resserre, elle sent du métal à la place de ses os. Tout est plus vif – sa vision, son odorat, sa respiration. Comble de la panique, ses cheveux et ses poils deviennent complètement roux en l’espace d’une nuit. Et puis les mâles commencent à la suivre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi