•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Analyse de répliques déjà cultes de <em>C'est comme ça que je t'aime</em>

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

Cette émission n'est pas en ondes actuellement.

Analyse de répliques déjà cultes de C'est comme ça que je t'aime

François Létourneau, Marilyn Castonguay, Karine Gonthier-Hyndman, Patrice Robitaille - C'est comme ça que je t'aime

En 1974, dans la banlieue tranquille de Sainte-Foy, deux couples en crise vont reconduire leurs enfants au camp de vacances. De retour chez eux, ils réalisent l'état lamentable de leur vie conjugale. Infidélités et trahisons éclatent alors au grand jour. Mais dans une société où le divorce se fait encore rare, que feront les Delisle et les Paquette? Ils deviendront les criminels les plus meurtriers de l'histoire du crime organisé de la région de Québec.

Photo : Radio-Canada

« Y a personne qui m'fait ''une p'tite madame'' dans ma maison! », « Une communiste avec des gros totons, ça reste une communiste pareil » et « Moi, la femme moderne qui demande qu'on la respecte, j'ai rien contre. J'prendrais une autre gaufre s'il te plaît » sont des répliques tirées de la désormais célèbre série C'est comme ça que je t'aime. Son auteur, François Létourneau, se prononce sur ces phrases et les analyse avec nous.

Ce qui me guide, c’est mon plaisir à écrire une scène. […] Je ne fais pas d’observation, je pars beaucoup de moi. J’y vais à l’instinct.

François Létourneau

La série C’est comme ça que je t’aime (Nouvelle fenêtre) est offerte dans son intégralité depuis le 6 mars 2020 sur ICI Tou.tv Extra. Il s’agit de la première série que François Létourneau scénarise seul, Jean-François Rivard signant pour sa part la réalisation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi