•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Pierre Gorkynian : écrire pour réparer ses blessures identitaires

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Jean-Pierre Gorkynian : écrire pour réparer ses blessures identitaires

Couverture du livre « Tireur embusqué » de Jean-Pierre Gorkynian et photo de l'auteur.

Dans son roman « Tireur embusqué », Jean-Pierre Gorkynian s'intéresse à la violence sous toutes ses formes, en racontant l'histoire d'un jeune réfugié syrien qui vit son premier hiver au Québec.

Photo : Mémoire d'encrier / Frédérique Ménard-Aubin

Auteur montréalais d'origine syrienne, Jean-Pierre Gorkynian s'inspire du choc culturel provoqué par la rencontre de ses deux identités dans son dernier roman, Tireur embusqué. Au micro de Marie-Louise Arsenault, il explique que son désir d'écrire est né d'une blessure, celle issue des cycles de violences ayant marqué sa famille de génération en génération.

À lire : Tireur embusqué, Jean-Pierre Gorkynian, Mémoire d’encrier, 27 janvier 2020

Résumé de l’éditeur :
Shams, adolescent rescapé de la guerre en Syrie, vit son premier hiver à Montréal. Après s’être violemment battu à l’école, il consent à suivre une psychothérapie. Il se lie d’amitié avec Kevin. Avides de drogue, de sexe et de musique, ils sillonnent ensemble les rues enneigées de la ville. Tireur embusqué raconte cette jeunesse en quête d’affirmation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi