•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Oser déranger</em>, de Martine Ouellet : l'heure de vérité

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Oser déranger, de Martine Ouellet : l'heure de vérité

Elle sourit au micro.

L'ex-chef du Bloc québécois Martine Ouellet

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« En politique, ce n'est pas de savoir qui a raison ou qui a tort, c'est de savoir qu'il y a des guerres de pouvoir qui se jouent. » L'ex-chef du Bloc québécois Martine Ouellet provoque une secousse sismique avec Oser déranger, un livre-témoignage qui dépeint le milieu politique « tel qu'il est », avec ses défauts et ses travers.

Les "boys clubs" économiques existent. […] Ils sont là pour protéger l’intérêt de la classe économique en place et non ceux de la classe économique émergente.

Martine Ouellet

Dans ce livre qui se veut « tout sauf un règlement de comptes », Martine Ouellet écorche tout de même certains politiciens qui ont croisé son chemin au cours de ses nombreuses années en politique active : Bernard Landry, Jean-François Lisée, Pauline Marois, Lucien Bouchard et bien d’autres se font dire leurs quatre vérités.

J’ai pris la résolution de dire les choses telles que je les ai vécues. C’est important pour la démocratie.

Martine Ouellet

À lire : Oser déranger (Nouvelle fenêtre), écrit par Nathaly Dufour, Québec Amérique, 28 janvier 2020

Résumé de l'éditeur : Nous ne sommes pas habitués à entendre une personnalité politique expliquer ce qui s’est réellement passé, à l’entendre nommer les choses et les gens. Ça dérange. On m’a souvent suggéré d’écrire mes mémoires et j’ai toujours refusé. Alors pourquoi maintenant?

Parce que j’ai pu constater à quel point on avait dénaturé ce que je suis, ce que je fais, ce à quoi j’aspire. Personne n’aime qu’on brosse un tableau sombre à son propos. Mais au-delà des blessures d’ego, ce sont les trahisons qui font mal. Ce sont les agendas cachés qui nuisent. Les intérêts personnels qui passent loin devant ceux du bien commun.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi