•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Tempêtes</em>, d'Andrée A.&nbsp;Michaud&nbsp;: la nature a toujours le dernier mot

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Tempêtes, d'Andrée A. Michaud : la nature a toujours le dernier mot

Elle porte des lunettes noires.

L'écrivaine Andrée A. Michaud

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Autrice du best-seller Bondrée, qui a remporté le prix SNCF du polar, Andrée A. Michaud revient en force avec un nouveau livre très attendu par ses lecteurs, Tempêtes. L'écrivaine campe l'action de ce roman noir dans une forêt lugubre au pied d'une immense montagne, où la nature devient un acteur omniprésent et essentiel au récit.

La forêt charrie plein de légendes et de contes depuis toujours et elle suscite bien des peurs. […] On peut y entrer par plusieurs portes, mais [elle compte] très peu de portes de sortie.

Audrée A. Michaud

Tempêtes, Andrée A. Michaud, Québec Amérique, septembre 2019

Résumé de l'éditeur : Sur les deux versants du Massif bleu, la nature se déchaîne. D’un côté, Marie Saintonge. Isolée au cœur de la forêt, dans une maison secouée par le blizzard, elle doit faire face à l’hostilité des lieux, aux voix sourdes de la peur et aux ombres inquiétantes qui viennent tour à tour frapper à sa porte. De l’autre côté, Ric Dubois. Confronté lui aussi à la fureur de la montagne lorsque les orages de juillet éclatent, il doit lutter pour sauver sa peau pendant que les morts suspectes se multiplient autour de lui.

Le dessin d'une forêt sombre.

Le livre « Tempetes », d'Andrée A. Michaud

Photo : Québec Amérique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi