Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du vendredi 18 octobre 2019

La liste de Marie-Soleil Dion, comédienne et improvisatrice chevronnée

Publié le

La blonde jeune femme sourit à l'animatrice.
La comédienne Marie-Soleil Dion fait part de son amour pour la musique québécoise.   Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Marie-Soleil Dion est à la fois une comédienne de talent et une redoutable improvisatrice, depuis l'obtention de son diplôme du Conservatoire d'art dramatique de Québec, en 2007. On l'a découverte dans Vrak la vie et également dans Like-moi! Pour sa première présence au Cabaret, elle nous présente sa « liste de l'invitée ».

Quel est votre état d’esprit?
Heureuse et anxieuse, c’est toujours un mélange des deux.

Quel mot vous décrit?
Efficacité. Je fais les choses rapidement et bien en général. Ce n’est pas nécessairement une qualité, j’ai l’impression de souvent manquer le moment présent ou l’instant magique à cause de mon désir d’efficacité.

Quelle est votre devise?
« Quand y en aura pu, y en aura d’autre. » Ma mère a toujours dit ça par rapport à l’argent, entre autres.

Quel est votre mot préféré?
Léon. Mon fils est ma lumière, son nom est un poème.

Quelles lectures ont fait votre éducation sentimentale ou amoureuse?
L’amour la poésie, de Paul Éluard, et Madame Bovary, de Gustave Flaubert

Quelle lecture obligatoire a été une torture?
La quête du Graal, de J. H. Brennan

Quel livre a changé votre vie?
Jane Eyre, de Charlotte Brontë. J’avais 14 ans. Je n’avais jamais vécu autant d’émotions en lisant. J’étais touchée, fâchée, apeurée.

Quel livre, film, pièce de théâtre ou spectacle vous a le plus troublée?
La face cachée de la lune, de Robert Lepage. La scène finale avec le miroir en angle me donne encore des frissons quand j’y pense.

Quels sont vos plus récents engouements artistiques?
Le nouvel album des Cowboys Fringants me bouleverse. Je trouve touchant qu’ils sachent traverser le temps par leur musique et par leur poésie.

La série Euphoria, sur HBO, m’a jetée à terre. La direction artistique, les maquillages, la direction photo, le jeu des acteurs : tout est parfait. La télé est rendue là.

Quelle chanson vous représente?
Marie tu pleures, de Karkwa

Quels sont vos albums chouchous?
No Need to Argue, de The Cranberries. Les Colocs, des Colocs. Juste une p’tite nuite est ma chanson préférée de tous les temps, ex æquo avec R’viens pas trop tard, de Zébulon.

Avez-vous le souvenir d’un spectacle exceptionnel, d'une performance inoubliable?
La première fois que j’ai vu Lentement la beauté du Théâtre Niveau Parking au Périscope à Québec, j’ai arrêté de respirer. Ce genre de création était exactement ce que je voulais faire dans la vie.

Quel film vous a fait pleurer?
Ponette, un film de Jacques Doillon. J’ai failli mourir. Je ne peux plus le voir maintenant que je suis mère, je ne m’en remettrais jamais.

Quel texte pouvez-vous réciter par cœur?
L’album Dion chante Plamondon au complet

Quelle est la pire ou la plus belle chose qu’on vous a dite?
On me dit souvent que je suis plus belle ou plus mince en vrai qu’à la télé. C’est un « complimarde ».

Qui est votre héros dans la vie réelle?
Mes parents. Ma mère est une femme brillante, très drôle et qui n’a peur de rien. Mon père est un passionné d’éducation, il croit en la réussite scolaire.

À qui voudriez-vous adresser un mot d’excuse?
À un ex avec qui ça s’est très mal terminé. C’était ma faute. Je l’ai blessé et je m’en veux encore.

Que faites-vous s’il ne vous reste que 24 heures à vivre?
Je vais à Eataly à New York avec mon chum et on mange des tonnes de fromage et de charcuterie, et on boit du vin rouge. Je me colle sur mon bébé en sentant ses cheveux pour le reste.

La plus grande leçon que la vie vous a apprise?
Que tout passe. Autant le beau que le moins beau. Il faut profiter du beau et endurer le laid, ça passera.

Chargement en cours