•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le roman <em>Oshima</em>, de Serge Lamothe : composer avec les angoisses climatiques

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Le roman Oshima, de Serge Lamothe : composer avec les angoisses climatiques

Audio fil du lundi 30 septembre 2019
Il sourit au micro.

L'auteur Serge Lamothe

Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Écoanxieux et même nucléoanxieux, Serge Lamothe projette ses angoisses dans un roman sur l'effondrement du monde. Dans le récit futuriste Oshima, l'auteur aborde la débâcle climatique, la crise des migrants et la montée des populismes tout en étant critique du système qui a permis ces dérives.

C’est l’apocalypse pour des centaines de millions de gens maintenant. Ses effets ne se sont pas encore rendus à nous, car on est au sommet de la pyramide. C’est prouvé que dans tous les effondrements des civilisations, c’est toujours l’élite, les mieux nantis, qui en ressentent ses effets en dernier.

Serge Lamothe

À lire : Oshima (Nouvelle fenêtre), Serge Lamothe, Alto, 26 août 2019

Résumé de l'éditeur : Pour Akamaru, jeune Eurasien établi à Paris, le moment semble mal choisi pour se lancer dans un périple de dix mille kilomètres afin de rejoindre Oshima, son île natale.

En 2043, l’écroulement de la civilisation thermo-industrielle entraîne déjà de graves pénuries et la crise sociale s’intensifie. Mais le pire reste à venir : l’effondrement global des réseaux paralyse Internet et tous les systèmes électriques ou électroniques. La terre entière se retrouve soudainement plongée dans l’obscurité et le silence.

Si Akamaru se résout à quitter des êtres chers, c’est que l’appel des origines et sa quête d’identité sont à ce prix. Sur un chemin semé d’embûches, il évitera les pièges d’un monde soumis au chaos.

Une statue à deux têtes.

Le livre Oshima, de Serge Lamothe

Photo : Alto

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi