•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sébastien Kfoury, le vétérinaire capable de réciter par cœur Shakespeare

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Sébastien Kfoury, le vétérinaire capable de réciter par cœur Shakespeare

Audio fil du vendredi 6 septembre 2019
L'homme au t-shirt blanc sourit à l'animatrice.

Le vétérinaire Sébastien Kfoury explique comment les Fleurs du mal de Charles Beaudelaire ont encouragé son éveil sentimental.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

Le vétérinaire et animateur de Poilus, le premier talk-show du monde animal en français, est né à Saint-Lambert, mais il a souvent fréquenté des fermes durant son enfance. « J'ai adoré les animaux dès le début », affirme Sébastien Kfoury, qui nous offre sa « liste de l'invité ».

Marie-Louise Arsenault rappelle que, jusqu’à récemment, la loi considérait les animaux comme des biens meubles. Sébastien Kfoury estime que les Québécois conservent encore ce lien avec les animaux, contrairement aux Anglo-Saxons, qui ont davantage développé la médecine vétérinaire.

Quel est votre état d’esprit?
Je suis heureux, mais j’en veux toujours plus.

Quel est votre mot préféré?
« Scoupoudron », un mot inventé par un de ses amis qui faisait des gâteaux de sable.

Et celui que vous aimeriez bannir?
« Paraît que… »

Quelle lecture a fait votre éducation sentimentale ou amoureuse?
Les fleurs du mal, de Baudelaire

Quelle lecture obligatoire a été une torture?
Du côté de chez Swann, de Marcel Proust

Quel livre a changé votre vie?
Le parfum, de Patrick Suskind

Quel livre, film, pièce de théâtre ou spectacle vous a le plus troublé?
Saving Private Ryan (Il faut sauver le soldat Ryan, 1998), de Steven Spielberg

Quel « chef-d’œuvre » est surestimé?
La Joconde

Quelle expression vous exaspère?
Boys will be boy!

Quel texte pouvez-vous réciter par cœur?
« To be or not to be », dans Hamlet, de Shakespeare.

Qui est votre héros ou héroïne dans la vie réelle?
David Suzuki

À qui voudriez-vous adresser un mot d’excuse?
Julien, mon ami d’enfance. Je l’ai trahi en 4e année du primaire, et j’y pense encore à ce jour.

La plus grande leçon que la vie vous a apprise?
Qu’on ne grandit pas sans douleur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi