Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du jeudi 11 avril 2019

Comment les « radios poubelles » divisent, selon Dominique Payette

Publié le

Elle sourit au micro.
La professeure au Département d’information et de communication de l’Université de Laval Dominique Payette   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

Les propriétaires des radios de Québec et d'ailleurs qui tiennent des propos controversés, appelées « radios poubelles » par leurs critiques, sont complices, selon Dominique Payette, des propos tenus par leurs animateurs. « Au nom de l'argent, ils sèment ces outils de propagandes [...] qui placent les gens les uns contre les autres », explique la professeure de l'Université Laval à l'occasion de la sortie de son livre Les brutes et la punaise.

Les animateurs et chroniqueurs de ces radios s’en prennent parfois vivement, voire violemment, aux cyclistes, aux féministes, aux pauvres ou aux musulmans, par exemple. Cela donne à la ville de Québec une « atmosphère délétère », croit-elle, en particulier dans le contexte de l’attentat au Centre culturel islamique de Québec qui a fait six morts et huit blessés en 2017.

« Je ne suis absolument pas une militante », rappelle la fille de l'ex-politicienne, autrice et animatrice télé féministe Lise Payette. Après un début de carrière en journalisme, Dominique Payette est, depuis 2006, professeure au Département de communication de l’Université Laval, à Québec. Elle a également dirigé le Groupe de travail sur le journalisme et l'avenir de l'information au Québec en 2010 à la demande du gouvernement du Québec.

C’est à ce moment qu’on lui aurait dit qu’on l’avait « à l’œil ». « On va vous écraser comme une punaise », lui aurait-on même lancé, inspirant le titre de son livre.

S’il faut du courage pour écrire un texte dans mon champ d’expertise [...], ça illustre le problème que j’essaie de cerner.

Dominique Payette, autrice du livre « Les brutes et la punaise »

« Il s’agit d’un travail universitaire que j’espère accessible », explique-t-elle.

« La liberté d’expression n’est pas celle des animateurs, ajoute Dominique Payette. Ils ont kidnappé les acteurs politiques. » Les plaintes explosent au CRTC, selon elle, mais le nombre de blâmes, lui, diminue.

Je crois que Québec est la seule ville au monde où l’on s’en prend au transport en commun.

Dominique Payette, professeure à l’Université Laval et autrice

Référence :

Les brutes et la punaise : les radios-poubelles, la liberté d’expression et le commerce des injures, de Dominique Payette (Lux Éditeur, 2019)

Chargement en cours