Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Marie-Louise Arsenault
Audio fil du lundi 11 février 2019

Le roman Mademoiselle samedi soir : le Montréal déjanté d'Heather O'Neil

Publié le

Elle sourit au micro.
L'auteure Heather O’Neill   Photo : Radio-Canada / Hamza Abouelouafaa

« C'était mes années les plus excitantes. La ville était bizarre, sauvage. [...] On habitait dans d'immenses appartements victoriens pour 200 $ ». Heather O'Neill revisite le Montréal de sa jeunesse dans Mademoiselle samedi soir. Celle à qui l'on doit Lullabies for Little Criminals fait vivre à ses personnages les grands bouleversements politiques qui ont traversé le Québec au tournant des années 90 : la récession, le référendum, etc.

Mademoiselle samedi soir, Éditions Alto, en librairie le 12 février
Résumé de l'éditeur : Les jumeaux Nouschka et Nicolas Tremblay vivent avec leur grand-père dans un minuscule appartement du boulevard Saint-Laurent. Seule descendance du légendaire Étienne Tremblay, célèbre pour ses truculentes chansons sur la classe ouvrière et sa réputation de bon vivant, frère et sœur sont désespérément immoraux et d’un charme irrésistible. Élevés sous les projecteurs, les inséparables n’ont jamais pu se résoudre à céder à l’ordinaire. À la veille de leur vingtième anniversaire, leurs pulsions autodestructrices finissent par les rattraper quand Nouschka accepte le rôle de reine de beauté au défilé de la Saint-Jean-Baptiste. L’attention des médias se braque de nouveau sur eux pour exposer leurs failles. Bien que Nouschka tente de s’émanciper et de s’éloigner de sa famille, elle demeure une Tremblay et, lorsque le malheur frappe, c’est vers les siens qu’elle revient.

  • Le lancement de son roman se fera à librairie Gallimard à Montréal le mardi 12 février 2019 à 18 h avec des lectures d’extraits par la comédienne Pascale Montpetit.

Chargement en cours