•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Les yeux tristes de mon camion&nbsp;</em>: la lucidité de Serge Bouchard

Plus on est de fous, plus on lit!

Avec Marie-Louise Arsenault

En semaine de 13 h à 15 h
(en rediffusion du mardi au samedi à 1 h et le samedi à 19 h)

Les yeux tristes de mon camion : la lucidité de Serge Bouchard

Audio fil du mercredi 2 novembre 2016
L'auteur et anthropologue Serge Bouchard dans nos studios

L'auteur et anthropologue Serge Bouchard dans nos studios

Photo : Radio-Canada / Pascal Michaud

« Ce que je dis dans ce livre, c'est qu'on s'attache aux choses : on aime les gens, on aime le monde, on aime notre maison [...], mais quand tu vieillis, tu t'aperçois qu'il faut laisser aller. » Rempli de sagesse, l'auteur et anthropologue Serge Bouchard fait paraître ces jours-ci son 21e livre, un recueil intitulé Les yeux tristes de mon camion, où, à 69 ans, il médite sur son passé et réfléchit au sujet « du chemin parcouru ».

« Je commence à laisser aller un peu les choses autour de moi », raconte d’emblée Serge Bouchard. À commencer par son camion, celui-là même qui est affiché sur la couverture de son plus récent ouvrage et qu’il a possédé pendant 20 ans.

« Ledit camion, je l’ai adoré, je l’ai aimé, mais il a fallu que je le laisse aller pour toutes sortes de raisons. J’ai perdu mes jambes. C’est bien maudit de grimper dans un camion avec ses bras », dit-il.

Ce rêve est mort, mais ce n’est pas tragique, ce n’est pas la fin du monde. C’est la vie. C’est le cycle ordinaire des choses.

Serge Bouchard

Philosophe, Serge Bouchard concède que le fait de laisser aller les choses n’est pas si facile, surtout lorsqu’on a aimé. « Quand on aime, c’est un foutu problème », observe-t-il.

« Quand on aime, c’est l’engrenage d’une responsabilité très lourde et il y a beaucoup de peine là-dedans. Il y a beaucoup de souffrance là-dedans. […] Quand on aime, on est inquiet. Et quand on aime, on est attaché. Quand tu es attaché, tu es engagé. Moi, je suis un homme d’engagement. Et quand j’aime, j’aime pas à peu près. »

Écoutez sur Première le livre audio C'était au temps des mammouths laineux lu par Serge Bouchard

Référence :

Les yeux tristes de mon camion (Nouvelle fenêtre), de Serge Bouchard, Les Éditions du Boréal, 2016

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi